Interdit bancaire : 5 choses à savoir

Lorsque vous émettez un chèque sans provision et que vous n’approvisionnez pas votre compte dans les délais requis, vous entrez dans une situation appelée interdit bancaire. Zoom sur cinq points que vous devez savoir concernant l’interdit bancaire.

Point n°1 : vous pouvez éviter l’interdit bancaire

Si par mégarde vous avez émis un chèque et que votre compte n’a pas été approvisionné, il faut savoir que vous pouvez encore éviter l’interdit bancaire. En effet, il suffira d’aviser votre banque que vous êtes conscient de la situation, et de verser la somme nécessaire sur votre compte dans les délais requis. Si vous y parvenez, vous n’aurez qu’à recontacter vos créanciers pour qu’ils touchent à nouveau leur chèque et vous éviterez ainsi l’interdit bancaire.

Point n°2 : votre argent en liquide vaut de l’or

Il faut également savoir que pour les personnes interdits bancaires, les banques leur confisquent généralement leurs principaux moyens de paiement. D’un côté, elles ne peuvent pas émettre de chèques de banque pendant cinq ans, et d’un autre côté elles n’ont plus droit aux cartes de crédit classiques. A la place, elles obtiennent une carte de retrait à vérification systématique : les retraits d’argent liquide seront donc extrêmement limités. Cela veut donc dire que l’argent en liquide dont vous disposerez si vous êtes en situation d’interdiction bancaire vaut de l’or, alors autant l’utiliser à bon escient.
Evitez les dépenses superflues et allez à l’essentiel pour dépenser le moins possible en attendant que votre situation ne soit rétablie.

Point n°3 : vous avez tout de même droit à un compte courant

Lorsque vous êtes interdit bancaire, les institutions bancaires peuvent décider de fermer vos comptes au sein de leur établissement. Il se peut alors que vous vous retrouviez sans compte en banque, et pourtant vous en avez besoin pour votre domiciliation bancaire, afin que vous puissiez toucher votre salaire tous les mois. Si aucune banque n’accepte de vous ouvrir un compte, notifiez cette situation auprès d’un guichet de la Banque de France.
Vous pourrez alors bénéficier de votre droit au compte bancaire, à condition de remplir dûment les documents requis. A partir de ce moment, il reviendra à la Banque de France de désigner la banque qui devra vous ouvrir un compte, sans possibilité de refus.

Point n°4 : il faut régulariser pour sortir du fichage

Vous devez savoir qu’il n’existe qu’une seule issue pour sortir de l’interdit bancaire et du fichage au FCIP ou au FCC : régulariser votre situation. Faites de votre mieux pour trouver l’argent nécessaire et contactez vos créanciers pour payer ce que vous leur devez. Une fois que vous aurez fait le tour, votre banque contactera la Banque de France, qui à son tour rayera votre nom du fichage.

Point n°5 : il faudra regagner la confiance des banques

Même si vous avez réglé vos comptes vis-à-vis de vos créanciers, vous devez savoir que les banques ne vous accueilleront pas immédiatement les bras ouverts, en vous restituant tous vos moyens de paiement. En effet, elles pourront attendre de voir si vous êtes réellement solvable avant de vous refaire confiance.

You may also like...