Langue, dialecte, parler, patois: quelles différences?

Entre 3.000 et 7.000, c’est le nombre de langues différentes parlées à travers le monde. Pourquoi une aussi large fourchette? Cette estimation résulte en réalité de la difficulté à différencier langues, dialectes, parlers et patois. Que recouvrent ces différents termes? En quoi sont-ils différents? Faisons le point. 

Langue, dialecte, parler et patois: définitions

Le Larousse définit le mot langue comme suit: « Système de signes vocaux, éventuellement graphiques, propre à une communauté d’individus, qui l’utilisent pour s’exprimer et pour communiquer entre eux ».

Le mot dialecte revêt quant à lui, et toujours selon le Larousse, la définition suivante: « Ensemble de parlers qui présentent des particularités communes et dont les traits caractéristiques dominants sont sensibles aux usagers ».

La définition entre langue et dialecte n’est pas immédiatement perceptible à la lumière de ces deux différentes définitions… En réalité, il n’existe pas réellement de critère au sens linguistique permettant de différencier ces deux termes. Toutefois, une nuance existe bel et bien. En effet, une langue revêt un caractère officiel, elle est attribuée à un ou plusieurs États. Le dialecte se situe quant à lui entre le parler propre à un village et la langue qui caractérise la communication d’un État.

Si le dialecte est un ensemble de parlers, qu’est-ce que le parler? Le parler est employé par une communauté plus restreinte que le dialecte. On pourrait dire que d’un dialecte découle plusieurs parlers qui se différencient entre eux en plusieurs points, bien qu’ils possèdent de multiples caractéristiques communes.

Et le patois dans tout cela? Selon le Larousse, toujours lui, un patois est un « système linguistique essentiellement oral, utilisé sur une aire réduite et dans une communauté déterminée (généralement rurale), et perçu par ses utilisateurs comme inférieur à la langue officielle ».

Parler et patois ont donc à peu près la même signification, à la différence près que le terme patois a une connotation un tant soit peu plus péjorative que le terme parler.

À titre d’exemple, si le français est l’une des trois langues officielles de l’État belge, il existe de nombreux dialectes, le wallon, par exemple. Mais attention, on ne parle pas le même wallon à Liège qu’à Verviers! C’est là que les notions de parlers ou de patois interviennent. Pour résumé : langue > dialecte > parler > patois.

Heureusement qu’il existe des agences de traduction professionnelles face à ces multiples façons de communiquer…

You may also like...