Ventilation résidentielle et industrielle: quelle réglementation?

Comme vous le savez sans doute, depuis 2006, la réglementation PEB contraint toutes les nouvelles habitations à s’équiper d’un système de ventilation automatique complet, entendez les systèmes C et les systèmes D. Même principe dans le cadre de rénovations énergétiques jugées importantes. En cas de rénovation d’une moindre importance, notez qu’il est recommandé d’au minimum prévoir grilles de ventilation et conduits d’extraction dans les pièces rénovées. 

Reste que la réglementation en vigueur diffère selon que le bâtiment a une vocation industrielle ou résidentielle. Ensemble, tentons de mettre en exergue ces différences…

Ventilation résidentielle

En Belgique, la norme NBN D 50-001 définit les 4 modes de ventilation existant: le système A ou ventilation naturelle, le système B ou simple flux avec pulsion mécanique, le système C ou simple flux avec extraction mécanique et le système D ou double flux. Mais c’est également cette dernière qui pose le cadre de ce qui est obligatoire ou non en matière de ventilation dans les bâtiments résidentiels.

La norme NBN D 50-001 a en réalité vocation à garantir une circulation continue de l’air dans l’habitation dans sa globalité, espaces secs et humides confondus. Comment? En fixant les débits d’arrivée d’air, de circulation ainsi que d’évacuation requis.

Pour en apprendre davantage sur cette norme, cliquez ici.

Ventilation industrielle

Dans le cadre de la ventilation industrielle, c’est la norme NBN EN 13779 qui prévaut. Celle-ci, tout comme la norme NBN D 50-001, s’attache à déterminer les exigences minimales en la matière de manière à pouvoir jouir d’une qualité de l’air saine et agréable.

Pour plus d’informations concernant cette norme, cliquez ici.

Contraignante: oui, mais…

Si elle peuvent parfois être jugées contraignantes, ces différentes normes et réglementations agissent avant tout en faveur de notre bien-être. Rappelons qu’une ventilation suffisante, en plus de favoriser notre santé, empêche les problèmes d’humidité, tout en veillant à notre consommation énergétique.

Si, autrefois, une ventilation naturelle suffisait à assurer ces différents points, ce n’est « malheureusement » plus le cas aujourd’hui. Pourquoi? Car, très bien isolées, les maisons actuelles ne permettent plus à l’air de se renouveler naturellement. Si les différents interstices et autres défauts ont progressivement été gommés, c’est avant tout pour diminuer notre consommation énergétique, avec l’effet secondaire que nous connaissons aujourd’hui.

Pour parvenir à déterminer au mieux les besoins de votre bâtiment en matière de ventilation, on ne saurait toutefois que vous inciter à vous tourner vers un professionnel du métier. Vous trouverez également plus d’infos en suivant ce lien.

You may also like...