Comprendre la fragilité de certains chiens

Comprendre la fragilité de certains chiens

Plusieurs font l’erreur de penser que les géants sont ceux qui vivent le plus longtemps et qui résistent à tous les maux. Dans les faits, il existe de multiples situations où cette généralisation se présente comme totalement fausse. Vous connaissez sans doute l’histoire de David et Goliath : le petit enfant avait réussi à vaincre un terrifiant colosse à l’aide d’un simple lance-pierres. Achille, qui était invincible, avait une faille critique au niveau de son talon et c’est ce qui a provoqué sa perte.

Lâchons les exemples mythologiques pour se centrer vers le sujet de notre article, la santé fragile de certaines races de chiens. Vous avez sans doute déjà compris la prémisse de cet article : alors que les petits chiens ont une santé très solide, les mastodontes vivent généralement moins longtemps et sont à risque de passer plus fréquemment chez le vétérinaire. Pourquoi? C’est surtout un problème de croissance.

A lire aussi : Rencontrer un psychologue pour une thérapie familiale ?

Bouvier bernois
Ce gros toutou est très sensible.

Une croissance trop rapide est risquée

Certains chiens sont connus pour multiplier leur poids de 50 à 100 fois entre leur naissance et l’arrivée à l’âge adulte. Cette métamorphose massive a un prix : les articulations de votre compagnon subiront une pression impressionnante et les affections comme la dysplasie du coude ou de la hanche deviennent alors très communes.

Il y a quelques points à respecter pour s’assurer que la croissance rapide se déroule avec le moins de « dégâts » possibles :

A découvrir également : Gagner de nombreuses années en arrière avec l’injection de produits rajeunissants

  1. Il est essentiel de concevoir un plan de nutrition adapté avec un professionnel, souvent un vétérinaire ou un éleveur spécialiste de la race que vous venez d’accueillir chez vous. Cela vous permettra d’approvisionner l’organisme avec tous les nutriments appropriés sans toutefois sombrer dans l’excès. Saviez-vous qu’ingérer trop de calcium, pourtant connu pour le développement harmonieux des os, pouvait grandement nuire à un développement harmonieux?
  2. Faites bien attention à l’activité physique que vous imposez au chiot lors des 15 premiers mois de sa vie. Certains éleveurs adoptent une règle de pouce intéressante pour définir la durée maximale d’une promenade : chaque mois de vie donne droit à 5 minutes de marche. Cela évite de trop en demander à des articulations et des muscles qui évoluent à une vitesse folle.
  3. Toujours dans les 15 premiers mois, évitez à tout prix de faire monter ou descendre des marches à votre chien et empêchez-le simplement de sauter, peu importe la raison. Même sauter sur le divan ou dans la voiture cause un risque au niveau de son développement.

Source des conseils : http://bouvierbernois.ca/conseils/croissance/

D’autres troubles de santé communs

Une sensibilité aux éléments

Certains chiens ont tout simplement de la difficulté à résistant aux chaleurs intenses ou au froid.

Dans le premier cas, un système respiratoire mal conçu peut être en cause. Prenez comme exemple les chiens qui ont un museau court comme le Bullmastiff ou encore le bulldog anglais : ne pouvant pas prendre de grandes respirations comme le font les chiens traditionnels, ils ont beaucoup de difficulté à respirer lorsque la chaleur est insupportable. Au gros soleil, ils pourraient être frappés par les coups de chaleur.

La longueur du poil va aussi jouer dans le confort. Un chien très poilu vivra un calvaire pendant la saison chaude alors que le poil ras sera plutôt une tare dans les hivers froids du Nord.

Les maladies héréditaires

Il y a une excellente raison pourquoi les usines à chiots doivent être boudées par la population, outre le bien-être des animaux (qui, ne me comprenez pas mal, est excessivement important) : il est très difficile de contrôler la qualité des spécimens qui sont utilisés pour la reproduction. Alors qu’un éleveur régulier pourra certifier que le mâle et la femelle impliqués sont exempts de défauts majeurs (dysplasie, cryptorchidie…), l’éleveur en usine vend ses chiens à la poche aux animaleries et croise les doigts pour qu’on ne revienne pas lui taper dessus en cas de problème.

Il ne faut pas prendre la santé des animaux à la légère! Agissez de façon responsable.