poignee main

Depuis son apparition, le rachat de crédits connait un grand succès et de plus en plus de ménages choisissent cette solution. En effet, plus personne ne résiste au fait de regrouper ses crédits en un seul pour diminuer son taux d’endettement, contracter un autre crédit, ou éviter le surendettement. Mais, quelle que soit la raison qui pousse à envisager un rachat de crédits, il est indispensable de bien se renseigner. Pour un rachat de crédit, votre employeur peut être impliqué de 3 manières différentes selon votre situation.

C’est l’employeur qui revend votre crédit

Pour financer un projet immobilier, on a la possibilité quand on est employé ou salarié d’une entreprise, de bénéficier d’un prêt de la part de l’entreprise. Ce prêt peut servir à financer la totalité du projet immobilier ou une partie. L’employé doit alors s’acquitter de sa dette comme si l’emprunt avait été effectué auprès d’une banque.

Mais en plus de ce crédit, on peut avoir contracté un crédit automobile. Si l’on veut regrouper ces deux crédits, il est indispensable de demander à une banque, un organisme financier ou de rachat de crédit, ou même un particulier, de procéder au rachat de ces crédits. Dans ce cas, votre employeur devient l’un des détenteurs de votre crédit qui doit accepter de revendre votre dette à l’acheteur. De ce fait, l’employeur peut refuser de revendre votre crédit ou l’accepter. Le tout dépendra du type de contrat que vous avez signé avec lui, de la faisabilité de l’opération, et des dispositions prises par l’entreprise. Ainsi, votre employeur peut être le vendeur d’un de vos crédits.

C’est l’employeur qui rachète votre crédit

Ce genre de cas se présente rarement, car l’employeur a rarement intérêt à racheter vos crédits auprès d’autres personnes. Mais le fait que cette situation soit rare ne signifie pas pour autant qu’elle n’est pas possible. En effet, si vous avez deux crédits immobiliers par exemple et que vous voulez les faire racheter, l’entreprise dans laquelle vous êtes employé peut vous faire le rachat de vos crédits si les conditions s’y prêtent. Mais les crédits peuvent aussi être rachetés par des particuliers et votre employeur peut faire le rachat de vos crédits avec le statut de particulier.

Par ailleurs, il peut arriver que votre employeur procède au rachat d’un de vos crédits pour éviter de revendre le crédit que vous avez déjà contracté chez lui. Dans le cas où votre employeur vous a accordé un prêt pour financer votre logement, mais que les conditions ne permettent pas un rachat de ce crédit par une tierce personne, l’employeur peut racheter vos autres crédits.

L’employeur vous facilite la signature d’un contrat de rachat de crédits

Lorsque vous décidez de faire racheter vos crédits, l’organisme ou la banque à laquelle vous faites appel peut avoir besoin de vérifier les informations ou les données que vous lui avez fournies. Il peut par exemple être question de vérifier que vous êtes sous contrat avec une entreprise depuis longtemps, vos revenus, etc. Légalement, l’acheteur de vos crédits n’a pas le droit de mener une enquête sur vous sans que vous en soyez informé. Ainsi, il vous demandera votre autorisation et devra l’obtenir avant d’entrer en contact avec votre employeur pour ses vérifications. Vous avez le choix entre accepter qu’il mène son enquête ou refuser qu’il le fasse. Cette vérification permet à l’organisme d’être sûr de votre situation et peut l’amener à vous accepter de faire le rachat de vos crédits.

L’employeur peut ainsi intervenir dans un processus de rachat de crédits et jouer différents rôles. Vous pourrez ainsi acheter une voiture ou un bien immobilier plus facilement.