Si vous avez l’intention de prendre un crédit immobilier ou à la consommation, vous devez impérativement vous focaliser sur le taux d’endettement. S’il est supérieur à 33 %, votre prêt sera refusé généralement, ce qui pourrait nuire à vos futurs projets. 

Le taux d’endettement peut être à l’origine d’un refus

Avec quelques astuces pour votre crédit immobilier, vous devriez optimiser votre demande et obtenir rapidement une réponse positive. Vous êtes donc invité à regarder avec la plus grande attention de nombreux éléments dont les tendances du marché ainsi que les taux d’emprunt. Le banquier aura aussi les connaissances nécessaires pour déterminer votre capacité financière, mais le principal responsable des refus concerne le taux d’endettement. 

Un calcul très simple à utiliser

Il suffit d’utiliser une méthode très pratique puisque vous ne devez pas consacrer plus de 33 % de vos revenus pour le remboursement des crédits qu’ils soient liés à une automobile, un bien immobilier, des travaux de rénovation… Un pourcentage très connu est à prendre en compte puisqu’il est utilisé par les professionnels. Par conséquent, en additionnant toutes les sommes que vous devez débourser tous les mois, vous ne devez pas dépasser la limite des 33 % par mois. Il suffit de prendre un exemple relativement simple pour comprendre le fonctionnement. Si vos revenus s’articulent autour de 1500 euros, vous ne pourrez pas dépenser plus de 490 euros environ pour le remboursement de tous vos prêts.

Une étude approfondie de votre dossier

Il s’agit généralement d’un indicateur, car, en fonction de votre patrimoine et de vos économies par exemple, les organismes sont en mesure d’étudier votre dossier en profondeur. Si vous avez des garanties susceptibles de convaincre le conseiller financier, le taux d’endettement pourrait ne pas être pris en compte, mais il est tout de même judicieux de le respecter. Cela optimise vos chances de jouir d’une réponse positive.