Comment utiliser un contrôleur de vol ?

Comment utiliser un contrôleur de vol ?

Un drone ou UAV (Unmanned Aerial Vehicle), de nos jours, est un type aéronef plutôt compact, multimoteur (possédant plusieurs hélices de vol couplées à des moteurs) qui ne transporte pas de passagers ou de pilote. De ce fait, le drone vole soit de manière automatique ou alors il est commandé depuis le sol avec une télécommande. De manière caricaturale vous avez donc un objet volant et sa manette de contrôle.

 

A lire également : Comment acheter son téléphone portable moins cher ?

Comment se présente un contrôleur de vol ?

Le cerveau d’un drone est ce qui est communément appelé le contrôleur de vol. Il s’agit d’une carte électronique qui peut aller du plus simple au plus complexe et qui est un intermédiaire entre le pilote qui tient la télécommande et l’objet volant. Pour en savoir plus sur les drones : http://www.mondronecamera.fr. De plus, sa fonction de base revient à interpréter les commandes données par le pilote par l’action de telle ou telle télécommande pour transformer ensuite les signaux agissant sur les moteurs de vol. Le circuit du contrôleur de vol comprend principalement les éléments suivants :

  • Un processeur, qui la plupart du temps est un microcontrôleur programmable, un calculateur dont la puissance de calcul est fonction du nombre de bits qu’il peut traiter (plus grand est le nombre de bits, plus il est précis et rapide dans ses calculs). Le processeur s’accompagne de différents types de mémoire lui permettant de stocker les données à manipuler, les résultats des calculs et les actions éventuelles à effectuer en fonction des résultats. Il dispose aussi d’un ensemble d’entrées/sorties lui permettant d’acquérir des données de travail et d’en transmettre d’autres (en se servant notamment des convertisseurs).
  • Les capteurs qui s’occupent de l’acquisition des données. Les capteurs de base que l’on retrouve le plus souvent sont des gyroscopes, accéléromètres, baromètres et bien d’autres,  mais ceux-ci ne sont pas exhaustifs, car plus il y a de capteurs différents, plus des données pourront être couplées pour permettre une meilleure expérience de vol du drone. On pourra donc avoir d’autres capteurs comme des GPS, des sonars, etc.

 

Lire également : Comment améliorer l’accessibilité d’un site internet ?

Une programmation à distance

Le contrôleur de vol est programmable très souvent à partir d’un logiciel. Il dispose donc d’une connectique (par exemple une prise USB) lui permettant de se connecter à un ordinateur. À partir de ce logiciel, les différents paramètres pour les divers modes de vol peuvent être réglés.

Dans le temps, des logiciels de programmation fonctionnaient plus sous MS DOS (ligne de commande), mais de nos jours il existe des versions graphiques interactives qui sont de véritables aides à la configuration des paramètres. L’ensemble est alimenté en tension continue à partir de la batterie embarquée dans votre drone.

En définitive, le choix d’un type de contrôleur de vol dépend fortement de l’utilisation que vous voulez en faire et du type de vol que vous prévoyez (s’il s’agit d’un vol en immersion totale ou d’un vol autonome).