Comment calculer le prix de votre assurance habitation ?

Comment calculer le prix de votre assurance habitation ?

L’assurance habitation permet à la personne qui y souscrit d’être à l’abri des éventuels risques et sinistres qui pourraient subvenir. Son calcul se fait suivant plusieurs critères relatifs à votre habitat.

Ces paramètres sont respectés par toutes les compagnies d’assurance, mais les tarifs ne sont pas forcément les mêmes. Le tarif n’étant pas fixe, suivez les prix établis pour chaque critère par chaque assureur pour calculer votre assurance habitation.

A lire en complément : Quelles sont les étapes à suivre pour l’achat d’un bien immobilier neuf à Toulouse 

Déterminez la nature de votre bien immobilier

La nature du bien immobilier consiste à savoir s’il s’agit d’un appartement ou d’une maison. L’assurance habitation d’un appartement est souvent en dessous de celle d’une maison. Appliquez donc le tarif retenu par l’assureur à ce critère.

Ensuite, il est pris en compte votre statut en fonction que vous soyez propriétaire ou locataire. L’assurance habitation est obligatoire pour tous locataires tandis qu’elle est facultative pour le propriétaire. Cependant, si votre bien est en copropriété, l’assurance habitation devient obligatoire.

A lire en complément : Et si vous investissiez dans l'immobilier locatif ?

Vous devez ensuite voir le tarif alloué par l’assureur à l’usage de l’habitation. L’utilisation du logement consiste à déterminer s’il s’agit de votre maison principale, secondaire ou d’une maison mise en location.

Comptez les nombres de pièces pour avoir la superficie de votre bien

Dès que vous avez le prix attribué à la nature de votre bien, vous devez trouver la superficie du logement. Pour cela, comptez le nombre de pièces qui s’y trouvent. En fonction du chiffre que vous trouverez, vous calculerez le tarif y correspondant auprès de votre assureur.

La cuisine, la salle de bains et les toilettes sont forcément comprises dans le calcul, quelle que soit leur superficie. Cependant, les pièces de vie dont la superficie est inférieure à 9 m — sont laissées. Intéressez-vous à ce niveau aux pièces qui ont une superficie allant de 9 à 30 voire 40 m².

Certains assureurs considèrent que 40 m — est la surface maximale d’une pièce tandis que d’autres mettent le plafond à 30 m². Dans ce dernier cas, vous devez compter vos pièces de 40 m — comme deux pièces. Les vérandas, la piscine, la cave et les dépendances sont également à prendre en compte dans votre calcul.

Déterminez la situation géographique du bien immobilier

La prochaine étape consiste à trouver le prix à payer en fonction de la situation géographique de votre logement. Le lieu de votre habitation permet de mesurer les risques auxquels vous pouvez être exposé afin de mieux anticiper.

Le niveau de risque influe considérablement sur le prix de votre assurance habitation. Ainsi un logement situé dans une zone moins risquée aura un prix d’assurance moins élevé que celui qui se trouve dans une région qui ne l’est pas.

La valeur de vos biens mobiliers est également un facteur déterminant dans le calcul de l’assurance habitation. Vous devez donc choisir un capital mobilier dans la fourchette proposée par l’agence d’assurance.

Tenez compte de la garantie assurance à laquelle vous avez souscrit

Vous avez le choix entre les garanties classiques, les garanties d’assistance et les garanties optionnelles. Le type de garanties choisi joue aussi sur le prix de l’assurance habitation. Ce choix est souvent fait selon votre situation personnelle.

Pour calculer votre assurance habitation, vous devez donc prendre en compte des caractéristiques clés du bien mobilier ainsi que le type de garantie de votre assurance.