Pourquoi les taux d’intérêt varient-ils d’une banque à l’autre

Pourquoi les taux d’intérêt varient-ils d’une banque à l’autre

banques-satisfactionQuand un ménage ou un consommateur décide de placer son argent sur un compte d’épargne, il constate souvent que les taux proposés par les différentes institutions bancaires sont rarement identiques. Pourquoi ces taux peuvent-ils varier du simple au triple ? Quelques éléments de réponse dans cet article.

En Belgique, à l’heure actuelle, le moyenne du marché concernant les taux d’intérêt des comptes d’épargne tourne aux alentours de 0,60% (ce qui est particulièrement bas). Cependant, certaines banques parviennent à offrir des taux d’intérêt avoisinant les 2%. Parmi les techniques qui permettent d’arriver à un tel taux, on trouve la possibilité de gonfler les primes de fidélité, mais ce n’est pas tout…

Lire également : Comment améliorer le taux de son crédit ?

Plusieurs éléments expliquent que de tels écarts peuvent se rencontrer entre les différents taux d’intérêts. Parmi ceux-ci, on trouve par exemple la légèreté et le faible coût d’exploitation que demandent les succursales de groupes étrangers établis en Belgique et qui peuvent dès lors proposer des taux extrêmement attractifs. En Belgique, plusieurs banques étrangères possédant uniquement des structures web proposent des taux élevés, on notera ainsi les noms de MeDirect (succursale d’une banque maltaise), Evi (succursale néerlandaise de Van Landschot) ou encore Banca Monte Paschi Belgio (succursale d’une banque italienne).

A côté de ces succursales légères, les banques traditionnelles parviennent rarement à s’aligner et font dès lors un calcul différent. En effet, plutôt que de miser sur des taux d’intérêt mirobolants (enfin, par rapport aux taux en vigueur en général), elles tablent davantage sur les livrets classiques même si l’épargne y est rémunérée en deçà de l’inflation (qui est, cette année, prévue à 1,3%). Les banques traditionnelles misent donc sur la confiance et l’inertie de l’épargnant belge.

Lire également : A quoi faut-il penser avant d'acheter un véhicule à crédit ?

Quel est le meilleur calcul ? C’est assez difficile à dire car il est vrai que si l’épargnant belge analyse souvent le marché, il passe rarement à l’action et préfère encore régulièrement faire confiance à des banques établies en Belgique.

Pour plus d’informations à ce propos, n’hésitez pas à lire cet article sur Simeo !