Collision avec un animal sauvage : comment se comporter avec l’assurance ?

Collision avec un animal sauvage : comment se comporter avec l’assurance ?

En bordure des forêts ou routes de campagne, il n’est pas rare de voir les animaux sauvages se déplacer librement. Ce n’est pas sans risque pour les automobilistes, car de nombreux accidents se produisent ainsi chaque année. La présence des animaux sauvages aux abords des infrastructures routières constitue donc un réel danger dont découlent des collisions. Quelles sont alors les dispositions à prendre vis-à-vis de l’assurance dans une telle situation ?

Faire réaliser un constat

Lorsque vous êtes impliqué dans une collision avec un animal sauvage, la première des choses à faire consiste à prévenir les autorités. Il peut s’agir de la police nationale ou de la gendarmerie selon le cas, pour faire un constat de l’accident. Avant de contacter la maaf.fr, vérifiez si des dommages corporels sont également survenus. Cela vous permettra de remplir de façon adéquate votre déclaration à adresser à l’assureur.

A voir aussi : Comment faire réparer son pare-brise par un expert ?

Il est également conseillé de prendre des photos détaillées du lieu de l’impact, mais aussi du véhicule accidenté. Conservez toutes les preuves qui attestent la collision avec l’animal sauvage. Pensez à collecter des témoignages, puis fournissez les renseignements nécessaires pour le constat à l’amiable de la collision. Vous disposez d’un délai de 5 jours ouvrés pour faire la déclaration de l’accident à votre compagnie d’assurance.

Cette dernière fera constater que les dégâts sont bien provoqués par la collision avec un animal sauvage.

A lire en complément : Quelles sont les prestations d’un service de carte grise en ligne ?

Dommages matériels du véhicule : quelles sont les indemnisations ?

Au cours de l’établissement de votre devis d’assurance auto, vous serez informé du reste de la procédure concernant les indemnisations. Il faut noter qu’elle est fonction de la nature de votre contrat d’assurance. Vous ne bénéficierez d’aucune indemnisation lors d’une assurance « au tiers ». Concrètement, vous devez vous acquitter de tous les frais liés à la réparation.

Ce n’est pas le cas avec une assurance « tous risques ». Votre compagnie d’assurance procèdera à une indemnisation de tous les dommages matériels subis par votre véhicule.

Comment éviter les collisions avec les animaux ?


L’idéal serait de limiter la survenue de tels accidents, lorsque vous êtes dans une zone à risque. Les sorties d’animaux sauvages peuvent se faire de façon imprévue sur la route. Mettez les chances de votre côté en roulant à vitesse modérée, et en évitant d’être distrait pendant la conduite. Adoptez également une conduite responsable, et soyez aux aguets dans les zones soumises aux passages d’animaux.

Ralentissez lorsque vous apercevez les panneaux qui indiquent la présence des animaux sauvages. Ils sont assez faciles à reconnaitre grâce à leur forme caractéristique. Le losange de couleur jaune est également visible de loin. Soyez donc attentif à la route sur laquelle vous évoluez, et surveillez les différents mouvements qui pourraient se produire. Que faire lorsque vous apercevez un animal sauvage ?

Réduisez votre vitesse afin d’avoir la possibilité de réagir de la meilleure manière. Klaxonnez ou activez le clignotement de vos phares pour éloigner l’animal. Ne perdez pas le contrôle du véhicule, et pour cela, gardez fermement votre volant. Pensez également à informer les véhicules derrière vous du danger, en activant vos feux de détresse.