Faut-il s’inquiéter des arômes de l’e-cigarette ?

Plusieurs éléments distinguent la cigarette électronique de la cigarette classique si l’on ne se réfère qu’aux différents arômes pouvant être utilisés pour un vapotage parfumé.

Les différentes sortes d’arômes utilisés dans la cigarette électronique

Qu’importe le modèle et la marque, les cigarettes électroniques sont toutes équipées de trois éléments de base dont une batterie, un atomiseur et un réservoir de forme cylindrique de différentes matières selon le modèle. Ce réservoir a pour rôle de stocker l’e-liquide­, contenant à son tour des mélanges divers et d’arômes. Pour encore plus de plaisir aux vapoteurs, les industries de la consommation de la cigarette electronique ne cessent d’innover en matière de parfum pour l’e-liquide, aussi on peut trouver sur le marché, des produits inspirés de la gastronomie du monde comme l’arôme greek yogurt. Il peut s’utiliser nature ou mélangé à d’autres parfums fruités. D’ailleurs, les grands fans de fruits peuvent s’offrir un moment de plaisir avec le Cherry Berry, arôme au parfum de fruits rouges et de baies. En outre, les saveurs aux agrumes et autres fruits exotiques sont disponibles sur le marché. On peut même choisir des parfums au chocolat et d’autres, au goût de muffin aux myrtilles confites.

Tout connaître sur les composants des arômes de l’e-cig

Sans les arômes, la cigarette électronique n’aurait pas attiré autant d’adeptes. Si la plupart des vapoteurs ont total confiance à l’ecigarette, d’autres se demandent néanmoins, sur la toxicité des arômes. Pour y voir plus clair, il est important d’informer les consommateurs des principaux composants de ces parfums. Le propylène glycol est un composant majeur des arômes pour e-liquide. Ce solvant connu sous l’anagramme PG est fréquemment utilisé comme additif dans le secteur alimentaire. Légèrement visqueux et de couleur neutre, cette substance est aussi employée dans d’autres secteurs d’activités comme le cosmétique. Que les vapoteurs se rassurent, la substance est jugée non toxique et sans danger pour la santé à quelques exceptions près comme le risque d’irritations bénignes. Par ailleurs, citons le glycérol qui, dans le cas qui nous intéresse, peut être mélangé avec du propylène glycol. Jusqu’à maintenant, aucune déclaration officielle n’a été publiée sur les éventuels effets toxiques de l’inhalation de ce composant majeur. Chauffée à forte température à plus de 270, la glycérine végétale produit de l’acroléine, une substance chimique nocive pour la santé. Cependant, en règle générale, c’est rare d’arriver à une telle température en vapotant.

Vous aimerez aussi...