Négocier son prêt immobilier : quelques conseils

Négocier son prêt immobilier : quelques conseils

Vous vous êtes enfin décidé à acheter une propriété immobilière et vous avez besoin de faire un prêt immobilier pour acquérir votre nouvelle maison. On vous donne tous les conseils nécessaires pour emprunter un crédit immobilier. Ainsi, on vous donne la possibilité de négocier les conditions de votre offre de prêt immobilier en votre faveur.

2 conseils primordiaux à respecter pour négocier son prêt immobilier ?

Une fois que la promesse de vente de votre future propriété a été signée, vous avez à disposition 45 jours pour entamer une négociation concernant votre taux de prêt immobilier pour qu’il soit le plus attractif possible. Voici des conseils clés pour faire une négociation prêt immobilier dans les règles de l’art.

A découvrir également : Où acheter dans le neuf : Toulouse ou ses environs ?

Un profil attractif pour le crédit immobilier

Le premier conseil consiste à vous mettre en valeur grâce à votre profil attractif d’emprunteur. Les conditions d’octroi du crédit immobilier dépendent du profil de l’emprunteur. Il faut donc convaincre le banquier en face de vous que vous êtes l’emprunteur idéal. Votre banque n’octroie un crédit que lorsque le profil est sérieux et que le crédit immobilier sera remboursé avec certitude.

Mettez ces points précis en avant :

A lire en complément : Immobilier d'entreprise état des lieux du marché à Paris

  • Votre taux d’endettement est peu élevé : votre capacité d’épargne ne doit pas excéder les 35 % pour que les banques en question soient intéressées par votre profil, car cela sera moins risqué de vous prêter de l’argent. Idéalement, soyez entre 10 et 20 %.
  • Proposez un apport personnel important : soyez au moins à 10 % du prix d’achat du bien. Un apport d’au moins 20 % ou 30 % vous permettra d’avoir un taux beaucoup plus avantageux.
  • Vous gérez correctement vos comptes bancaires. Il n’y a pas de découvert, d’incident de paiement et de crédit à la consommation en cours. Faites en sorte que vos 3 derniers relevés de comptes bancaires soient exemplaires.
  • Le reste à vivre est suffisant une fois le paiement de vos mensualités de prêt immobilier réalisé.

Négocier votre prêt immobilier en comparant avec la concurrence

Le deuxième conseil réside dans le jeu avec la concurrence et votre banque. Il est fondamental de consulter une multitude d’organismes bancaires. Mettre en avant les offres faites par vos concurrents s’avèrent judicieux pour négocier au mieux votre crédit immobilier. Il est parfois possible en procédant de cette manière de profiter de quelques avantages supplémentaires. Le courtier en crédit immobilier peut aussi négocier auprès des établissements bancaires des conditions plus intéressantes qu’à l’accoutumée.

Négocier son prêt immobilier : quelques conseils

4 autres conseils pour négocier son prêt immobilier

Pour mener à bien la négociation de votre emprunt immobilier, voici quelques autres conseils à appliquer afin d’avoir des résultats satisfaisants.

Proposez de supprimer les indemnités de remboursement anticipé

Si vous avez envie de rembourser votre crédit immobilier de façon anticipée, les banques demandent une indemnité de remboursement anticipé. Vous pouvez négocier avec les différentes banques dans le but d’être exonéré.

Déléguer l’assurance emprunteur

L’assurance de prêt immobilier est le plus gros poste de dépense en lien avec votre prêt immobilier. L’assurance représente parfois 30 % du coût total du prêt immobilier. C’est donc un aspect fondamental à considérer pour la négociation du crédit.

La négociation des frais de dossier

Le courtier en immobilier peut vous facturer des frais de dossier. N’hésitez pas à les négocier au moment de la conclusion du contrat, même si ces derniers ne sont pas très onéreux en temps général.

La renégociation du prêt immobilier

Vous pouvez faire une demande de renégociation de prêt immobilier pour renégocier les conditions d’accès de votre prêt immobilier et obtenir un meilleur taux d’intérêt. Vous pouvez aussi augmenter la durée du remboursement de votre prêt immobilier grâce à ce procédé afin d’alléger les mensualités.