Lorsque le cœur cesse soudainement de pomper le sang pour irriguer tout le corps, généralement en raison d’un problème de signaux électriques dans votre cœur, il y a arrêt cardiaque. Cette situation prive le cerveau d’oxygène qui fait perdre connaissance et empêche la respiration

Quelles sont les causes d’un arrêt cardiaque ?

La cause la plus fréquente d’un arrêt cardiaque est un rythme cardiaque anormal potentiellement mortel appelé fibrillation ventriculaire (FV). La fibrillation ventriculaire se produit lorsque l’activité motrice du cœur devient si chaotique que le cœur arrête de pomper et frémit à la place. Il existe différents facteurs pouvant entraîner la fibrillation ventriculaire, notamment :

  • une maladie coronarienne
  • une attaque cardiaque
  • une cardiomyopathie et certaines maladies cardiaques héréditaires
  • une maladie cardiaque congénitale
  • une maladie de la valve cardiaque
  • une myocardite aiguë (inflammation du muscle cardiaque)
  • des troubles de la conduction cardiaque qui vous rendent plus susceptible de connaître des rythmes cardiaques anormaux, tels que le syndrome du QT long.

D’autres causes peuvent aussi entraîner l’arrêt cardiaque, telles que :

  • l’électrocution
  • une overdose liée à une consommation excessive de drogue
  • une hémorragie grave causée par la perte d’une quantité importante de sang
  • la noyade

Comment agir face à un arrêt cardiaque ?

La FV peut parfois être corrigée en donnant un choc électrique à travers la paroi thoracique, en utilisant un dispositif appelé défibrillateur. Depuis la législation du 2011, cet appareil doit se trouver dans n’importe quel lieu public mais aussi dans les espaces de travail. Il n’est pas réservé uniquement aux services d’urgence ou à l’hôpital.

Cela est souvent couplé par la réanimation cardio-pulmonaire ou RCP immédiate. Ce geste permet de maintenir l’oxygène circulant autour du corps jusqu’à ce que le défibrillateur puisse être utilisé ou jusqu’à l’arrivée des services d’urgence.

Dans la plupart des cas, la seule chance de survie pour une personne souffrant d’une crise cardiaque est la défibrillation. Différents organismes qui militent pour une meilleure prévention de la maladie, prônent la sensibilisation ainsi que la formation des citoyens dans l’utilisation du défibrillateur, mais aussi dans son acquisition. Selon les études, les victimes de crise cardiaques se trouvent chez eux dans 76% des cas, c’est pour cela que l’acquisition d’un défibrillateur à domicile est de plus en plus conseillée.

Étant donné que chaque minute est cruciale, il serait logique que les amis et les membres de la famille des personnes à risque apprennent la RCP, tout en ayant à proximité de mains des défibrillateurs portatifs. Il faut se rappeler que les personnes ayant été victime d’un arrêt cardiaque et qui s’en sont sortis indemnes après avoir appelé les services d’urgence ont été probablement défibrillés avant l’arrêt du secours.

Où se procurer un défibrillateur portatif ?

Le défibrillateur portatif peut être acheté sans avoir une ordonnance. Toutefois, il est conseillé de s’en procurer auprès des professionnels de la santé. Cela vous évitera de vous retrouver avec un appareil qui ne fonctionne pas correctement en cas d’urgence. En effet, les défibrillateurs destinés à usage public sont faciles à manipuler, permettant ainsi la chance aux victimes d’une crise cardiaque de retrouver un rythme cardiaque normal, tout en réduisant les cas de décès liés à ce genre de maladies.

Alors, si vous souhaitez vous procurer d’un défibrillateur portatif, que vous ou l’un des membres de votre famille soyez sujet à un problème cardiaque, pensez à cliquer ici pour trouver le matériel qu’il vous faudra. Vous aurez ainsi l’assurance d’un appareil conforme aux règlements en vigueur tout en demeurant sécuritaire.

Quelle est la différence entre un arrêt cardiaque et une crise cardiaque ?

Les gens pensent souvent qu’un arrêt cardiaque et une crise cardiaque sont la même chose, mais ce n’est pas vrai.

Une crise cardiaque survient lorsque le sang qui alimente le muscle cardiaque est bloqué en raison d’un caillot dans l’une des artères coronaires. Cela peut causer des douleurs thoraciques, bien que les symptômes puissent être moins graves et endommager le cœur de façon permanente. Le cœur envoie encore du sang au corps et la personne sera consciente et respirera. Une personne ayant subit une crise cardiaque a un risque élevé de subir un arrêt cardiaque.

Un arrêt cardiaque se produit lorsque le cœur arrête brusquement de pomper le sang autour du corps, souvent à cause d’un problème avec les signaux envoyés par le muscle cardiaque. Une personne souffrant d’un arrêt cardiaque va soudainement s’effondrer et cessera de respirer. D’où la nécessité d’effectuer un massage cardiaque jusqu’à l’arrivée des secours.

Vous savez maintenant quels sont les causes pouvant engendrer un arrêt cardiaque et quels sont les gestes à adopter pour éviter un décès dans le cas où ce genre d’accident se produit. Toutefois, n’hésitez pas à vous renseigner davantage auprès des sites spécialisés dans la prévention des arrêts cardiaques ou auprès de votre médecin traitant pour avoir de plus amples informations.