Assurance-vie : comment ça marche ?

Assurance-vie : comment ça marche ?

Souscrire à une assurance est l’une des meilleures solutions pour assurer l’avenir de sa famille après votre mort. Ce type d’assurance présente une panoplie d’avantages et c’est bien pour cette raison que le nombre de personnes qui souscrit à ladite assurance augmente considérablement. Donc, pour assurer votre proche, votre famille ou vous-même, il est nécessaire d’opter pour une assurance-vie. Mais le problème est que vous ne connaissez rien sur le sujet. Ne vous inquiétez pas, cet article peut vous éclaircir et apporter les informations dont vous avez besoin.

Quelles sont les options de versements dans une assurance-vie ?

Ce genre de procédé nécessite bien évidemment que vous déboursiez une certaine somme afin d’en pouvoir bénéficier de ses avantages ultérieurement. Voici donc ce que vous avez au choix avant de déposer votre argent dans ce type d’institution financière.

A voir aussi : Agence immobilière Brive La Gaillarde

Les versements périodiques

La personne engagée dans le contrat est obligée d’effectuer un versement suivant un calendrier, cela peut être mensuel, trimestriel ou annuel. Dans cette procédure, vous avez la possibilité de réaliser des versements supplémentaires.

Les versements libres

En se référant à son nom, celui-ci donne au souscripteur une certaine liberté. Ce dernier peut donc choisir la somme et la date du paiement. Toutefois, sachez qu’il existe des contrats avec un minimum fixé.

A lire également : Est-ce avantageux d’aller voir un courtier pour son prêt immobilier ?

Le versement unique

Cette méthode de dépôt se fait en une seule fois. Elle ne se réalise donc que lors de la souscription. Il pourrait ainsi s’agir d’un montant élevé qui permet de couvrir certains dommages quand vous en aurez besoin à l’avenir.

Qui sont les acteurs dans un contrat d’assurance-vie ?

assurance vie

Il est à rappeler que l’assurance-vie concerne un contrat où l’assureur est tenu de payer une rente ou un capital à un tiers appelé souscripteur par le biais d’une prime. Le versement s’effectue en fonction du type de contrat choisi. Ainsi, lorsque vous réalisez une assurance-vie, vous devez savoir qu’il existe deux sortes de contrats, l’un est indispensable si un décès survient et l’autre sert de garantie en cas de vie.

L’assureur

C’est la personne qui s’engager à donner des prestations si toutefois le risque assuré se produit. Cela peut s’agir de différentes situations où la partie qui a versé de l’argent a besoin d’être subventionnée suite à un dommage qu’elle a subi. En tout cas, cette clause est mentionnée dans le contrat.

Le souscripteur

Cela concerne la personne physique ou morale qui a signé le contrat avec l’assureur. Aussi il peut être le bénéficiaire à l’exception d’une assurance-vie en cas de décès. Ce dernier peut être également une banque ou un établissement financier s’il s’agit d’une assurance de groupe.

L’assuré

C’est l’individu sur lequel est affecté le risque assuré. Dans certains cas, celui-ci peut être aussi un souscripteur.

Le bénéficiaire

Comme son nom l’indique, il profite des avantages liés au contrat. En fait, c’est la personne choisie par le souscripteur et qui sera donné le capital si le risque survient. Il n’est pas nécessaire qu’elle soit présente au moment de la souscription. Aussi, il n’y a aucune loi qui impose qu’elle doive être tenue informée de sa situation de bénéficiaire.