Des taux toujours plus bas pour les crédits immobiliers

Des taux toujours plus bas pour les crédits immobiliers

immobilier-villeCela fait désormais de nombreux mois que les spécialistes financiers indiquent que les taux hypothécaires sont au plus bas, et pourtant, il semble qu’ils continuent à descendre au point de relancer les envies d’achat dans certaines villes françaises. Meilleurtaux.com a ainsi recensé les zones où les demandes de crédits immobiliers étaient les plus nombreuses afin d’établir une carte géographique en fonction de ce critère.

Lorsqu’on jette un coup d’œil aux demandes de crédits immobiliers au sein des grandes villes françaises, on remarque que c’est la ville de Strasbourg qui affiche la plus grande croissance du point de vue des demandes entre le second semestre de 2013 et le premier semestre 2014 puisque la hausse atteint tout de même +38% ! Derrière Strasbourg, on remarque que ce sont des villes où il fait bon vivre et au sein desquelles on trouve de l’emploi qui connaissent des hausses impressionnantes. Parmi celles-ci, on trouve notamment Bordeaux (+13%) et Lyon (+10%).

Lire également : Des taux hypothécaires encore et toujours plus bas !

Des hausses également à Paris, Nantes, Nice ou Montpellier

Si les villes citées précédemment connaissent des hausses à hauteur de 10% (ou plus), d’autres grandes villes continuent d’attirer les consommateurs qui souhaitent devenir propriétaires immobiliers. C’est toujours le cas de Paris (+5% alors que les prix de l’immobilier n’ont pas beaucoup reculé ces derniers temps) ou encore de Nantes, Nice ou Montpellier qui enregistrent des hausses légères.

A côté de ces villes où la demande est en hausse, on remarque que la situation de Marseille reste stable (essentiellement à cause d’une situation difficile au niveau de l’emploi) alors que les villes de Lille et de Toulouse sont en baisse (respectivement de 4% et de 6%) mais cette baisse a une explication très simple : la demande avait très fortement progressé au cours du second trimestre de 2013. Il s’agit donc plutôt d’une correction que d’une réelle diminution de la demande au sein de ces villes.

A découvrir également : Crédit ou prêt hypothécaire, quelles différences?

Des taux en baisse par rapport à 2013

En 2013, à la même période, on annonçait déjà des taux extrêmement bas pour les ménages qui souhaitaient effectuer un crédit hypothécaire mais la tendance continue à descendre puisque les taux moyens sur 20 ans passés de 3,5% à 2,7% entre l’année dernière et aujourd’hui en France. Une diminution qui peut faire descendre le coût d’un crédit jusqu’à 25% !

Pour aller plus loin sur le sujet, rendez-vous sur cet article : Les crédits immobiliers au plus bas relancent les envies d’achat