Baisse du nombre de crédits hypothécaires entre 2006 et 2014

Baisse du nombre de crédits hypothécaires entre 2006 et 2014

credit-1C’est le bureau de conseil indépendant Immotheker qui l’a annoncé à travers un rapport publié au début du mois de juillet : quand on compare les crédits hypothécaires octroyés entre 2006 et 2014, la baisse est assez flagrante pour toutes les sortes d’acquisition. Autrement dit, ce n’est pas parce que les taux d’intérêt sont bas que les gens se ruent sur ce type de crédit.

Dans ce rapport d’Immotheker, on remarque donc que le nombre de crédits hypothécaires octroyés a baissé de 25% toutes catégories confondues ! Plus précisément, on signalera que :

A lire également : Pourquoi les taux d'intérêt varient-ils d'une banque à l'autre

  • Le nombre de crédits hypothécaires octroyés dans le cadre d’un achat immobilier a baissé de 11%
  • Ceux octroyés dans le cadre d’une nouvelle construction ont chuté de 50%
  • Ceux octroyés dans le cadre d’un achat suivi de rénovation ont diminué de 45%

Quelques conseils dans le cadre de l’octroi d’un prêt hypothécaire

Si, contrairement à la tendance générale, vous souhaitez profiter des faibles taux d’intérêt en vigueur actuellement dans le cadre d’une souscription à un crédit hypothécaire, il sera bon de suivre ces quelques conseils :

  • Comparez les crédits et faites jouer la concurrence

Même si vous êtes au sein de la même agence financière depuis votre plus jeune âge, il sera intéressant de comparer le taux proposé avec d’autres organismes financiers. Cela vous permettra non seulement de savoir quelle est la banque qui propose le meilleur taux mais aussi de faire jouer la concurrence et de pousser certains organismes à s’aligner sur d’autres. Pour effectuer des simulations de crédits hypothécaires en toute simplicité, c’est ici.

Lire également : Comment trouver un prêt personnel au meilleur taux?

  • Choisissez le bon type de taux

A l’heure actuelle, les taux sont particulièrement bas et il est donc préférable d’opter pour un taux fixe ou semi-fixe. En effet, si vous optez pour un taux variable (qui sera certainement inférieur au taux fixe), les chances de le voir s’élever au fil des ans seront plus grandes.

  • Evaluez précisément vos possibilités financières

Il n’est pas rare de voir des ménages opter pour des crédits qui seront très difficile à rembourser par la suite. Il est donc nécessaire d’analyser précisément ses capacités financières et privilégier, dans certaines situations, un crédit plus long qui diminuera la mensualité.