Étudier en Chine : conseils et démarches

Étudier en Chine : conseils et démarches

La Chine s’investit beaucoup au niveau de l’enseignement dernièrement. Elle accueille de plus en plus d’étudiants provenant des quatre coins du monde. Il est devenu plus facile de s’y inscrire. Si vous projetez d’y aller également comme les autres milliers d’étrangers qui y étudient déjà, découvrez en détail dans cet article les avantages, les démarches et les conseils qui vous aideront à séjourner dans ce pays.

Etudiants diplômés en Chine

A voir aussi : Logement étudiant, comment faire le bon choix ?

Pourquoi étudier en Chine ?

Ces dernières années, les étudiants du monde entier se précipitent en nombre pour étudier en Chine. Ses 2000 établissements d’enseignement supérieur s’ouvrent au monde extérieur, en proposant des programmes et des séjours de formations bien adaptés pour les étudiants étrangers.

En parlant de l’économie internationale, la Chine devient de plus en plus prospère. Ce n’est pas un hasard si l’Empire du Milieu est devenu la première puissance économique mondiale. Si vous comptez faire carrière dans le domaine des affaires, un séjour d’études en Chine vous permettra par la suite d’accéder plus facilement à de grandes entreprises, en vous ouvrant en effet la porte de la réussite.

A découvrir également : Quel métier choisir? Telle est la question

La diversité et la complexité culturelles de la Chine amènent également les étudiants à être matures, étant donné qu’ils doivent s’adapter aux us et coutumes du pays. Cet aspect est complété par l’expérience linguistique, car on y est obligé d’apprendre la langue chinoise ou d’améliorer sa pratique.

Il est aussi important de dire que ces aspects sont facilités par le coût de la vie, qui a tendance à être très abordable. Vous n’aurez aucun souci au niveau de la nourriture, du logement ou des transports.

Etudier en Chine

Les formalités et documents nécessaires pour étudier en Chine

Pour pouvoir s’inscrire aux universités en Chine, les étudiants peuvent s’inscrire en ligne à 6 universités différentes. Ils doivent suivre les instructions à partir du système CUCAS, ou bien envoyer directement leur dossier sur le site de chaque université de leur choix. Ci-dessous, quelques documents à préparer pour assurer votre inscription auprès d’une université chinoise et pour assurer votre séjour dans ce pays.

Les conditions et exigences académiques

Pour pouvoir étudier en Chine, vous devez au moins obtenir le bac afin de suivre un programme de bachelor. L’âge requis pour ce type d’étudiant est classé entre 18 et 25 ans. Pour ceux qui veulent y étudier après la licence, il y a la possibilité de postuler à un Master.

Les documents obligatoires pour l’université

Rassemblez vos diplômes de l’enseignement supérieur et celui du baccalauréat. Si vous avez déjà suivi des études précédemment, vous devez également présenter les résultats de l’année précédente. Accompagnez ces papiers d’une lettre de motivation, d’une recommandation d’un professeur et d’une recommandation d’une entreprise. Cette dernière est très utile, dans le cas où vous avez déjà eu une expérience professionnelle.

Le visa « X » spécial étudiant

Après l’envoi de vos documents universitaires, vous aurez une notification d’admission de la part de l’université de votre choix qui peut être négative ou positive. Si vous êtes accepté, vous recevrez des formulaires de demande de visa. Si vous projetez d’y séjourner plus de 6 mois, demandez un visa « X » qui est dédié aux étudiants, autrement les visas « F » ou « L » sont suffisants.

Le test de langue chinoise ou anglaise

Dans le cas où vous voudriez suivre les formations en chinois ou mandarin, vous devrez passer un test spécifique HSK « Hanyu Shuiping Kaoshi » avant l’envoi de votre dossier. Les résultats de ce test vous seront demandés lors de votre inscription. Il certifiera votre niveau de la langue.

Dans le cas où vous voudriez suivre les formations en anglais, passez les tests de l’IELTS ou du TOEFL pour prouver que vous avez le niveau. Ce dernier doit être similaire à celui des universités anglaises.