Le business plan est-il toujours d’actualité

Le business plan est-il toujours d’actualité

De plus en plus de voix s’élèvent contre le business plan : trop long à faire, jamais lu par les investisseurs, trop compliqué pour une personne n’ayant pas de connaissance comptable. Le business plan est-il condamné à péricliter ou est-il toujours utile de rédiger un business plan quand on entreprend?

 

A découvrir également : Pourquoi ouvrir un compte bancaire en France ?

Le business plan reste très pratique

Car il permet de se poser les bonnes questions, le business plan est un outil remarquable qui permet aux entrepreneurs d’aborder la création d’entreprise en se posant les bonnes questions :

  • Quelles stratégies appliquer ?
  • Quel business model ?
  • Quel prix pour mon produit ?
  • Quels sont mes différents types de clients ?
  • Comment me positionner par rapport à mes concurrents pour être différent ?

C’est pourquoi banques et investisseurs continuent de le réclamer avant tout octroi de fonds.

A découvrir également : Locaux d' entreprise et installation

 

Mais certains réclament la fin du business plan

Une conférence s’est tenue néanmoins pour juger de l’utilité du business plan mais surtout pour présenter les alternatives au business plan lors du congrès procréa. la thématique « faut-il brûler le business plan« . Lors de ce congrès, on a pu découvrir différentes méthodes de création d’entreprise alternatives au business plan : Synopp, ideopp, lean start up. En effet, le business plan peut amener l’entrepreneur à s’enfermer dans la réflexion au lieu d’être dans l’action. Dès lors, difficile de créer son entreprise si l’on cherche à éviter toute prise de risque en réfléchissant à tous les scénarios possibles. La conclusion: le business plan doit servir la prise de décision et non enfermer l’entrepreneur dans une réflexion théorique.

 

Entrepreneurs, rédigez tout de même un business plan

Malgré toutes les critiques que l’on pourra faire sur le business plan, il faut garder à l’esprit que les investisseurs et encore plus votre banquier vous réclamera un business plan : Car il permet de sélectionner les projets, car il permet de souligner votre investissement total dans votre création d’entreprise et parce qu’il permet de donner une valorisation à votre entreprise, le business plan n’est pas prêt de mourir. Il pourrait même connaitre une seconde vie, dans un format plus court que les 20-30 pages habituellement exigée. En effet, la principale critique que l’on peut faire sur le business plan est le temps de rédaction que l’on y consacre alors que les investisseurs ont peu de temps à consacrer à sa lecture. D’où une évolution du business plan vers des formats courts plutôt qu’une fin du business plan.