Assurance de prêt : la balance penche en faveur des banques

Assurance de prêt : la balance penche en faveur des banques

L’assurance de prêt a pour but de couvrir les emprunteurs qui ont des difficultés à honorer leurs mensualités à cause d’un accident de la vie comme le chômage, l’invalidité ou le décès. Pour trouver la police la plus adaptée à son profil, le futur assuré peut demander un devis assurance prêt auprès de différents organismes assureurs.

Une manne financière pour les banques ?

Avant d’accorder un crédit, les banques proposent généralement à l’emprunteur leur propre devis assurance prêt. Il s’agit de l’assurance de groupe, à l’opposé de la délégation d’assurance qui est une assurance de prêt personnalisée et souscrite chez un prestataire différent de la banque ayant accordé le financement demandé. Il faut savoir que l’assurance de prêt représente un énorme marché de 8,277 milliards d’euros en 2013, soit une hausse de 1,3 % en comparaison avec l’année 2012. Pour avoir une idée de l’évolution de cette branche de l’assurance, elle s’élevait encore en 2009 à 7,374 milliards d’euros.

A lire également : Maison : Est-il plus intéressant d’acheter ou de construire ?

Pour contraindre les banques à partager davantage cette manne financière et notamment les inciter à baisser leur tarif, plusieurs textes réglementaires ont vu le jour, à savoir la loi Lagarde et la loi Hamon. La première autorise l’emprunteur à choisir une assurance de prêt autre que celle proposée par la banque. Il lui faut pour cela trouver un devis assurance prêt qui présente les mêmes garanties que l’établissement bancaire. En vigueur depuis le 26 juillet 2014, la seconde lui permet de résilier son contrat d’assurance emprunteur dans un délai d’un an après la signature de cet engagement.

Devis assurance pret : une garantie qui pèse lourd …

En moyenne, l’assurance de prêt représente environ un quart du coût d’un crédit immobilier. L’adoption de ces lois a pour principal objectif d’instaurer une saine concurrence entre les banques et les compagnies d’assurance, avec pour corollaire une baisse des tarifs en faveur des consommateurs. D’après le rapport de l’Inspection générale des Finances (IGF), en date de novembre 2013, 85 % des contrats d’assurance de prêt sont encore vendus par les banques.

A lire également : Est-ce avantageux d’aller voir un courtier pour son prêt immobilier ?

L’emprunteur peut profiter de ces textes réglementaires pour faire des économies tout en bénéficiant d’une protection optimale. Il s’agit de rechercher plusieurs devis assurance prêt afin de trouver celle qui est à la fois la moins chère et la plus adaptée à sa situation et aux risques qu’il court. Le recours à un courtier spécialisé en assurance facilite souvent la recherche d’une offre pleinement avantageuse.