La chape sèche, idéale pour la rénovation de bâtiment

Depuis le début des années 1990, la chape sèche est de plus en plus utilisée par les particuliers et professionnels de la rénovation car elle est relativement facile à mettre en oeuvre et accessible pour tous les bricoleurs. Pourquoi est-elle idéale pour les travaux de rénovation ? On vous explique tout dans cet article.

Chape sèche Vs chape traditionnelle

Une chape sèche se différencie d’une chape traditionnelle par la possibilité de ne pas utiliser de béton pour la mettre en oeuvre. En effet, cette chape sèche pourra uniquement se composer d’une couche de granules d’égalisation à épandre manuellement pour un ragréage à sec. Au-dessus de ces granulés, on viendra par exemple poser un panneau de revêtement pour offrir un excellent isolant phonique à la chape.

Quelle utilité dans les rénovations ?

La chape sèche est particulièrement utile dans le cadre de rénovation de bâtiments, notamment lorsque les sols sont inégaux (différence de hauteur, différence de matériaux, etc.). En effet, grâce à sa couche en granules, la chape peut être réalisée par tous les bricoleurs. Il suffit de se munir des éléments de base tels que des bastaings, un mètre, un niveau à bulle, une règle en aluminium, des panneaux de revêtement, de la colle à bois, de l’enduit plâtre, une bande résiliente ainsi qu’un film polyane.

La marche à suivre

Les préparatifs

Pour réaliser votre chape sèche, vous devrez tout d’abord calculer le niveau final souhaité et tracer celui-ci sur vos murs (n’oubliez pas de prendre en compte la hauteur du futur revêtement de sol, celle de l’isolant ainsi que l’ouverture des portes). Posez la bande résiliente tout au long de ce trait et posez le film polyane sur votre sol (préalablement nettoyé).

Lorsque ces travaux préparatifs seront réalisés, vous pourrez diviser la pièce à rénover avec plusieurs bastaings posés parallèlement. Vérifiez que les bastaings sont posés à la même hauteur que vos traits en plaçant des cales sous ces derniers. Il ne vous reste plus qu’à réaliser votre chape sèche !

La réalisation de la chape sèche

Pour des raisons de facilité, l’idéal est de commencer à déverser les granules dans le coin opposé à l’entrée de la pièce. Vérifiez la hauteur de la chape grâce aux bastaings et égalisez chaque division avec une règle. Enlevez ensuite les bastaings et remplissez l’espace laissé vide par des granules. Répétez ces étapes pour toutes les divisions de la pièce.

Lorsque les granules sont déversées et mises à niveau, commencez à poser les plaques de revêtement (plâtre, osb ou autre) en démarrant du côté de l’entrée. Utilisez la colle pour bien assembler les panneaux puis attendez 12 heures pour faire le joint des plaques avec l’enduit à plâtre.

C’est terminé, il ne vous reste plus qu’à laisser sécher la chape selon les prescriptions du fournisseur puis vous pourrez poser le revêtement final !

Vous n’êtes pas suffisamment bricoleur ? Vous ne souhaitez pas prendre le risque d’obtenir une chape qui n’est pas parfaitement horizontale ? Faites appel à une entreprise spécialisée dans la pose de chape sèche pour un résultat impeccable !

Vous aimerez aussi...