Comment l’employé de musée a déchiré le cuir du fauteuil Napoléon 1er ?

Comment l’employé de musée a déchiré le cuir du  fauteuil Napoléon 1er ?

C’est un fait insolite qui s’est passé au musée d’Ajaccio, il y a quelques mois. Lors de l’exposition temporaire Napoléon dans ledit Musée, employé, en l’occurrence, le gardien des lieux; a voulu essayer la chaise de l’empereur en s’asseyant dessus. Il a malheureusement déchiré de ce fait le cuir sur l’assise et sur l’un des dossiers. Il faut dire que le cuir date de 1808, donc plus de 200 ans. Mais comment cela est-il arrivé ? Voici quelques éléments pour comprendre.

Explication d’une restauratrice de fauteuils

fauteuil napoléon

A voir aussi : Trouver quelqu'un à qui parler

Cet incident est arrivé principalement parce que le dossier avait été déchiré anciennement. Ce qui veut dire qu’il y avait une sorte de balafre très importante sur toute la largeur. Mais cette déchirure avait été réparée avec une pièce de cuir moderne qui a été collée au revers. Cette pièce était malheureusement très solide, ce qui a fait qu’après l’incident, l’assise n’a pas cédé mais s’est déchirée encore plus par rapport à la déchirure précédente.

Voilà donc pourquoi le cuir a fini par se déchirer sous l’effet de la masse de l’individu. Les responsables du musée ont dû faire appel à une restauratrice pour réparer les dégâts.

A lire en complément : Les français les plus fortunés

L’incident peut-il se reproduire ailleurs ?

Tout porte à croire que des incidents de ce genre peuvent se reproduire dans les musées. En effet, il est lors des expositions, le montage est parfois le moment le plus délicat. Simplement parce que c’est durant les montages que le personnel manipule des objets très prestigieux. Malheureusement la plupart ne donne pas beaucoup de valeur à ces objets. Dans ce cas précis, certains employés pourraient croire qu’il s’agit d’un simple fauteuil Napoléon qui pourrait être remplacé facilement en allant acheter un Fauteuil Louis XV. Sauf qu’ils ignorent bien souvent que le prestige vient du fait que le fauteuil est unique et irremplaçable, surtout pas par des copies.