La solution vis-à-vis de la perte d’autonomie des personnes âgées.

La solution vis-à-vis de la perte d’autonomie des personnes âgées.

Les personnes âgées de 75 ans et plus sont considérées comme des personnes ayant des faiblesses et de difficulté au niveau corporel. De son âge, ils ne peuvent pas vivre tout seule, et souvent, ils sont vulnérables à des anomalies au niveau de la santé, et facilement victime d’une chute, c’est pourquoi, ils ont besoin d’une assistance en permanence par ses autrui, c’est-à-dire 24h/24 et 7j/7. Par conséquent, certaines entreprises lancent un projet d’équipement spécialisé pour les personnes âgées afin de les aidées faces à ces problèmes qu’ils affrontent souvent.

La perte d’autonomie pour les personnes âgées.

La France compte aujourd’hui neuf millions de personnes de 75 ans et plus. Trente-cinq pourvent d’entre elles feront une chute chaque année, soit 3,1 millions de personnes. Quarante pourcents des personnes âgées hospitalisées à la suite d’une chute subit des graves blessures, voire une perte importante de leur autonomie. Le plus souvent, car l’accident n’a pas été connu rapidement et que les secours n’ont pas été dispensés à temps. Les conséquences! Après une chute la perte d’autonomie est directement liée au temps passé au sol. Si la durée de la chute au sol compte d’une heure, la perte d’autonomie sera de dix pourcents ; trois heures au sol, la perte d’autonomie sera de trente pourcents ; six heures au sol, la perte d’autonomie sera de cinquante pourcents ; douze heures au sol, la perte d’autonomie sera de soixante-dix pourcents.

La perte d’autonomie peut être irréversible. Une chute multiplie par 20 le risque de récidive et par 4 le risque de décès dans l’année qui suit «qui est tombé, tombera ». Outre la perte d’autonomie, la chute entraine la hantise d’une autre chute, la peur, la limitation spontanée des déplacements et le commencement de la spirale de la dépendance.

Quelle solution adaptée pour les séniors en perte d’autonomie ?

La solution? La téléassistance? La première condition d’utilisation de ce dispositif est le suivant : Elle ne fonctionne qu’avec la participation des personnes âgées en lui demandant de porter en permanence un collier alarme. Pourtant, la moitié des séniors ne les portes pas. Deuxième condition : Elle ne fonctionne qu’avec participation du sénior qui doit appuyer sur un bouton pour obtenir du secours. Mais la moitié des personnes âgées n’en sont pas capables. L’efficacité réelle de tout système qui doit être porté et actionné par le sénior est le détecteur de chutes. Son efficacité compte environ 25% car elle ne détecte que certains types de chutes.