Pourquoi investir dans l’immobilier en loi Pinel ?

Pourquoi investir dans l’immobilier en loi Pinel ?

D’entrée de jeu, la loi Pinel est une solution qui a pour finalité la réduction des impôts des propriétaires immobiliers. Lorsque votre patrimoine immobilier est situé dans une des zones concernées par ce dispositif, vous en bénéficiez dès lors que vous achetez un bien immobilier neuf. Les avantages de ce système de défiscalisation sont nombreux. Suivez le guide. 

La possibilité de louer aux descendants et ascendants

Par le passé, le bénéfice de la défiscalisation ne s’étendait pas à votre bien lorsque ce dernier était loué à un de vos parents (ascendant ou descendant). C’est ainsi que la loi Pinel est intervenue pour atténuer cette règle limitative. 

A lire également : Et si vous investissiez dans l'immobilier locatif ?

Désormais, si vous louez à votre mère, vous profitez de la défiscalisation. Toutefois, vous devrez vous assurer que cette dernière n’excède pas les plafonds établis en ce qui concerne les ressources lors de la signature du bail. Vous constatez donc aisément qu’il est très bénéfique d’investir dans l’immobilier grâce au dispositif Pinel

La rentabilité de la loi Pinel

Dans la pratique, la loi Pinel vous permet d’obtenir une meilleure rentabilité de votre investissement. En effet, si investir dans le neuf vous permettait d’avoir un bénéfice de 2,5 % brut, avec le Pinel, vous oscillez entre 3 et 3,5 % nets. De plus, le Pinel c’est également un crédit mis à votre disposition pour financer votre achat. Dès lors, vous vous retrouvez propriétaire d’un bien immobilier qu’il vous aurait été impossible d’acquérir en payant cash.

A lire également : Comment choisir une assurance habitation ?

Plus encore, avec le temps, la valeur de votre bien augmentera inévitablement. Vous aurez donc une rentabilité globale exacerbée. Enfin, la réduction au niveau des impôts est relativement drastique. Elle va de 36 000 euros au maximum si la location de votre bien s’étend sur 6 ans, 54 000 euros sur une période de neuf ans à 63 000 euros sur une période de 12 ans. Et tout cela, avec des durées qui ne sont pas fixes puisque vous pouvez les modifier à l’envi.