Le prix des habitations baisse de 2,2% dans la zone euro

Le prix des habitations baisse de 2,2% dans la zone euro

maison-prixC’est l’organisme européen de l’information statistique, Eurostat, qui l’a annoncé la semaine dernière dans un communiqué : le prix des logements a baissé dans la zone euro à hauteur de 2,2% au deuxième trimestre 2013 par rapport au deuxième trimestre 2012, ce qui devrait réjouir tout qui a l’ambition de devenir propriétaire dans les mois à venir.

Mais attention, ce n’est pas parce que la zone euro a connu une baisse moyenne de 2,2% et que l’Union européenne a connu une baisse de 1,3% que le prix des habitations diminue dans tous les pays. En effet, en Belgique par exemple, le prix des logements a continué d’augmenter au cours de cette période, faiblement mais tout de même à hauteur de 0,4%.

A découvrir également : Réparez votre iPhone en quelques minutes en remplaçant sa vitre brisée

Quid dans les différents pays de l’Union ?

Si le prix moyen des habitations a baissé au deuxième trimestre de l’année, c’est essentiellement dû à la baisse que certains pays ont connue. Ainsi, il devient de plus en plus intéressant de se tourner vers un crédit hypothécaire dans des pays qui ont vu leur prix chuter brutalement en un an, c’est-à-dire la Croatie (17,9% par rapport à l’année passée), l’Espagne (-10,8%), les Pays-Bas (-7,5%) ou encore, dans une moindre mesure, la France (-1,1%).

A l’inverse, d’autres pays voient l’immobilier continuer à croître. On a déjà parlé du cas de la Belgique mais ce n’est pas le plus éloquent. En effet, la Lettonie a vu son marché immobilier augmenter de 8,8% entre le deuxième trimestre 2012 et la même période cette année, l’Estonie se trouve dans une situation comparable avec une augmentation de 8,1%, tout comme le Luxembourg avec une hausse de 5,1%.

A voir aussi : Comment renforcer votre relation amoureuse ?

Vous connaissez maintenant les différentes nations où il est encore bon d’investir dans l’immobilier. Rappelons encore que cette moyenne européenne a augmenté énormément entre 2005 et 2008 avant de stagner et de redescendre petit à petit depuis lors. Notons également qu’Eurostat n’a pas fourni de données concernant les pays en crise que sont la Grèce, Chypre ou le Portugal.