Le Bouddhisme : L’essentiel en quelques lignes

Qu’est ce que le bouddhisme ? Le bouddhisme est-il une religion ou une philosophie ? Les pratiquants bouddhistes doivent-ils adopter obligatoirement un régime végétarien ? Etc. Autant de questions auxquelles nous tenterons de donner des esquisses de réponses dans cet article.

Les origines du bouddhisme

Trois visions sur le temps, la maladie et la mort troublèrent la vie paisible et aisée du jeune prince Siddharta Gautama qui vit au IVème siècle avant J C. Puis vint une quatrième vision d’un saint homme avec un esprit calme, qui semblait avoir trouvé la paix intérieure.  Siddharta de suivre l’exemple de cet homme vertueux. Il renonça à son trône pour partir à la recherche de la vérité. Son périple fut parsemé d’embuches mais sa persévérance finit par payer. La pratique de la méditation lui permit d’atteindre l’Eveil et on l’appela le Bouddha ou « celui qui est éveillé ».

 

Le bouddhisme est-il une religion ou une philosophie ?

La tentation serait de répondre à cette question par l’affirmation ou par la négation. Mais cette question est-elle réellement pertinente ? Le bouddhisme prône des valeurs de compassion, de tolérance, de respect de la vie. Il encourage également tout un chacun à chercher la vérité par eux-mêmes. Le dharma est là pour guider et non pour endoctriner.

Les bijoux bouddhistes sont-ils un simple effet de mode ?

Les perles du mala ou le chapelet bouddhiste permet de compter le nombre de répétitions d’un mantra lorsqu’on médite. Il permet donc d’avoir une certaine régularité dans la pratique de la méditation. Le port de bijou  bouddhiste permet également d’afficher l’appartenance à la communauté. Il n’est pas interdit de porter des bijoux bouddhistes à des fins esthétiques mais, en les portant il faudrait se remémorer et faire l’effort de vivre les valeurs fondamentales du bouddhisme.

Les pratiquants bouddhistes sont-ils parfaits ?

Le bouddhisme n’est pas une pilule magique. On n’atteint pas l’Eveil au bout de quelques  semaine ou de quelques mois de méditation (Loin de moi l’idée de vous décourager à emprunter la voie du bouddhisme mais, il faut être réaliste : L’Eveil est difficilement atteignable et constitue plus un idéal pour le pratiquant bouddhiste qui n’intègre pas l’ordre monastique).

Le pratiquant bouddhiste reste avant tout humain, avec ses qualités et ses défauts. Il doit s’accepter tout en essayant continuellement de corriger ses faiblesses. Il doit également accepter son prochain, avec ses qualités et ses défauts, en évitant de le juger ou de le condamner. Ces principes de tolérance, de respect d’autrui figurent parmi les raisons qui expliquent pourquoi le bouddhisme est apprécié par de plus en plus d’occidentaux.

Vous aimerez aussi...