L’art de se faire plaisir

L’art de se faire plaisir

Qui a dit qu’été rimait forcément avec Méditerranée ? Bien sûr, sur le plan littéraire, la belle saison ne rime pas vraiment avec Loire Atlantique, et pourtant nombreuses sont les merveilles qui se trouvent sur place et qui n’attendent que vous. Si vous avez un faible pour ce qu’a construit l’homme à la sueur de son front et avec un coup de pinceau digne des plus grands génies de l’architecture, alors vous aurez envie de visiter les châteaux de la Loire, sans le moindre doute. Dorénavant, il s’agit de lieux uniques en France, à la magie irrésistible, un patrimoine dont nous sommes fiers et que l’on nous envie dans le monde entier. Et pour séjourner non loin de là, pourquoi ne pas opter pour un camping Loire Atlantique aux allures verdoyantes et prestigieuses ? Le Deffay se trouve justement au sein du domaine du château doté du même nom, ce qui vous mettra tout de suite dans l’ambiance.

Mais les plages ne sont pas loin

Ce n’est pas parce que l’on abandonne le sud pour une fois, que l’on doit pour autant se priver de plage. Et justement, la Loire Atlantique vous permet notamment de vous rendre à La Baule, avec ses vastes étendues de sable fin sur lesquelles il fait bon se reposer. Pour les jours où vous souhaiterez plutôt rester près de votre lieu de villégiature, sachez que vous pour-rez profiter de la piscine en prime, un bassin somptueux, couvert et chauffé, parfait pour vous baigner quel que soit le temps qu’il fait. Fini d’attendre que le soleil ne daigne montrer le bout de son nez, il ne sera plus nécessaire de lui courir après.

A lire également : La pratique du volley-ball au Brésil

Un séjour pas comme les autres

Ainsi, osez cette année un séjour différent dans un camping dans le 44, doté de quatre étoiles, dans lequel vous pourrez conjuguer repos, farniente, mais aussi culture en partant à l’assaut de tous les monuments architecturaux situés dans ce secteur très riche à ce niveau. Et les belles plaines verdoyantes sauront aussi vous donner envie de rester ici encore et encore, même après les vacances… ou pourquoi pas de revenir l’année prochaine.

A lire également : Un marché de Noël indoor dans les Hautes Fagnes