Le futur des sites de rabais

Le futur des sites de rabais

Il y a quelques années, c’était la folie furieuse chez les investisseurs technos : Groupon, l’entreprise d’achat groupé, risquait de complètement chambouler les cartes. Il faut dire que quelques années plus tard, malgré ses belles promesses, l’entreprise fut une source de profonde déception : elle accumule aujourd’hui les pertes financières et elle cherche encore un modèle d’affaires qui lui permettra d’atteindre une rentabilité plus importante.

Un peu partout dans le monde, les sites de rabais vivent tous un peu la même situation : l’acquisition de nouveaux clients est assez dispendieuse et il s’avère difficile de les fidéliser. Le buzz initial s’étant évanouit, il faut rivaliser d’intelligence et de tactiques pour éviter de vivre une fin tragique. Peut-on y arriver? C’est une très bonne question.

A découvrir également : Créez un réseau privé pour interconnecter vos sites

Site de rabais
Groupon est un des sites préférés des amateurs de rabais.

Le couponing, une tendance lourde

Il ne faut pas se cacher que beaucoup de gens traquent les coupons rabais à l’heure actuelle. Que ce soit à cause de la situation économique difficile, à cause de la médiatisation grandissante de ce phénomène ou des deux facteurs, les résultats sont les mêmes : selon Faistacom, certains supermarchés comme Maxi doivent engager du personnel supplémentaire simplement pour faire le traitement des coupons rabais!

Comment se fait-il que d’un côté, Groupon perde de l’argent alors que de l’autre, tant de gens se ruent vers les coupons rabais? Cela peut s’expliquer par le niveau d’engagement qui n’est pas du tout le même. Dégoter un solde chez Groupon, ça veut nécessairement dire qu’on versera un paiement d’avance pour obtenir la promotion, qu’on utilisera ensuite un jour, lorsque le moment sera là. De l’autre, les sites qui permettent d’imprimer gratuitement les coupons savent que les gens ne sentiront pas du tout la même pression. Les impressions ne correspondent définitivement pas au nombre d’utilisation des coupons, ce qui porte à questionnement quant à la méthode la plus efficace. Il faut malgré tout soulever le point.

A lire en complément : 5 bonnes raisons de choisir le cloud

La consolidation

Bien sûr, on est toujours plus fort lorsqu’on travaille ensemble. Certains petits sites de bons plans ont justement commencé à se faire racheter par des groupes internationaux afin que ceux-ci puissent bénéficier plus facilement d’une présence locale dans les marchés visés. Une telle tactique peut permettre de limiter les coûts d’exploitation en allant notamment réduire le nombre d’employés qui travaillent sous la même bannière, centralisant les décisions principales dans le siège social de l’entreprise.

Groupon tente une nouvelle solution

Concluons cet article en mentionnant l’essai réalisé par Groupon ces derniers temps pour trouver une nouvelle méthode de rentabilisation de sa plateforme. Afin de réduire le coût d’acquisition de sa clientèle d’affaires, qu’elle doit fréquemment soliciter à nouveau par le biais de des milliers de vendeurs à travers le monde, l’entreprise a plutôt décidé de faire des partenariats permanents avec certains restaurateurs. Ceux-ci offriront par exemple 40% de rabais aux consommateurs qui réclameront une offre de Groupon sous la condition que ceux-ci viennent manger en dehors des heures de grande affluence. Cette idée sera-t-elle la bouffée d’air frais qui pourrait aider Groupon? Nous le verrons très bientôt.