La température désigne une grandeur physique qui caractérise la valeur de la chaleur ou du froid d’un élément, d’un corps ou d’un espace. La thermique est aussi très importante dans la rénovation énergétique. De ce fait, il existe une variété de prises de mesures de température.

Thermomètre, matériel indispensable pour mesurer la température

Le thermomètre est l’instrument de base pour mesurer la température. Il fonctionne très souvent à partir d’une dilatation de corps (comme l’alcool) dans un tube fin. Dans le système international, l’unité de mesure utilisée est le degré Celsius ou °C. Dans ce concept et pour une pression atmosphérique standard, l’eau bouillit lorsqu’elle atteint une température exacte de 100 °C. Parfois et dans un système précis, les professionnels utilisent le Fahrenheit ou °F comme unité de mesure de température. Et 0 °C correspond à 32 °F donc 100 °C est égal à 212 °F. Il est possible de prendre une mesure à maxima, à minima ou à minima-maxima avec un thermomètre à alcool. Concernant les appareil de mesure de temperature, il existe d’autres types de thermomètres. À savoir les thermomètres à résistance électrique et les thermomètres à bilame.

Hygromètre, appareil de mesure de l’humidité

En rapport avec l’instrument de mesure de la température, il y a l’hygromètre. Ce dernier permet d’avoir une mesure d’humidité, l’humidité absolue et l’humidité relative. Il consiste à mesurer soit le poids, soit la pression de vapeur d’eau. Les météorologues sont plutôt du côté de l’humidité relative qui permet de faire un rapport de la pression de vapeur d’eau à la pression maximale. Cette dernière est exprimée en pourcentage. Si le résultat est 0 %, cela indique un air entièrement sec. Une valeur de 100 % désigne en revanche une saturation en eau. Mais cette humidité peut également être mesurée facilement suivant la méthode de psychromètre en calculant la différence entre une température humide et une température mesurée de manière classique. On distingue les hygromètres à absorption des hygromètres de condensation.

Fiabilité d’un thermomètre avec analyseur et enregistreur

Dans le domaine d’une entreprise de rénovation, il est très important de déterminer la résistance thermique en fonction d’une mesure de la température extérieure, intérieure et surfacique de la partie intérieure. Toutes les conditions de mesures doivent bien être maitrisées afin d’obtenir un résultat fiable sur la résistance thermique d’un espace en question. Connaitre ces trois températures importe beaucoup à avoir une notion sur les points faibles en isolation murale. Cette pratique définit aussi la priorité de la construction ou de la rénovation. Pour une meilleure précision, l’utilisation d’un thermomètre avec enregistreur est fortement recommandée. Il permet d’évaluer l’évolution de la température en temps réel et fournit les données reliées à une sonde à partir d’un écran. Cet appareil est muni de boutons de contrôle. Certains modèles sont même dotés d’une interface compatible avec un ordinateur pour avoir plus de détails. En outre, il y a le thermomètre rénovation énergétique qui est équipée de plusieurs voies permettant de calculer directement la résistance thermique d’une paroi en fonction de la qualité de l’air dans la pièce.

Les cinq thermomètres d’une station de météorologie

Pour le service météorologique, il utilise cinq types de thermomètres. En premier, il y a le thermomètre classique qui mesure la température. Ensuite, un autre thermomètre vertical avec une pointe entourée de tissu mesure la température humide. Il fonctionne dès que le bout est trempé dans l’eau. Une différence de température est reçue, qui permet de faire un calcul sur le taux d’humidité de l’air. Un thermomètre oblique est utile pour mesurer la température maximale. Sa conception est la même qu’un thermomètre médical. Au-dessus du réservoir se trouve un étranglement du capillaire pour empêcher la descente à nouveau du liquide une fois la température maximale est atteinte. Aussi, un autre thermomètre horizontal permet d’avoir une mesure sur la température minimale. Un index descend avec un liquide sans que celui-ci ne remonte plus. Finalement, il y a un cinquième thermomètre installé hors de la station et placé à 5 cm du sol. Ce dernier mesure la température minimale du sol. Toutefois, ses différents thermomètres peuvent être remplacés par des thermomètres enregistreurs (simple et au sol) et un hygromètre enregistreur dans la station.

Choisir un bon appareil de mesure de température

Le choix d’un appareil de mesure de température doit se faire en fonction des usages destinés. On cite les différents champs d’application suivants : la mesure météo, la mesure de température des surfaces comme les vitrages et paroi, l’optimisation de températures sur la climatisation et le chauffage, le suivi de la température intérieure et la mesure de température extérieure d’une canalisation. Afin de bien choisir l’instrument de mesure de température adapté, il y a certains critères à prendre en compte tels que la précision des thermomètres qui a un majeur impact sur l’erreur de mesure et la précision des sondes de température. Le temps de réponse des thermomètres aussi est primordial afin de diffuser rapidement le résultat à un service concerné. Le pouvoir d’enregistrer tous les résultats et toutes les données est nécessaire pour avoir une archive sur une température particulière. Une transmission à l’ordinateur est en effet conseillée.