La gale, comment s’en prémunir ?

La gale, comment s’en prémunir ?

La gale n’est pas une histoire ancienne comme beaucoup le pensent, elle est bel et bien de retour en France et est toujours très présente dans le reste du monde. Le manque d’hygiène n’en est plus la principale cause, la contagion est tout simplement trop rapide. Quelles mesures faut-il alors prendre pour se prémunir de la gale ?

Retour en force de la gale

La France n’a pas été épargnée par le retour de la gale. En 2013, plus d’une soixantaine de cas par jour avaient été annoncés en France. En 2015, le chiffre est monté dans les centaines de cas par jour. L’incubation qui peut durer plus d’un mois ne facilite pas toujours la détection de la maladie. Bien que la gale touche toutes les catégories sociales et toutes les tranches d’âge, ce sont les enfants qui restent les plus vulnérables en raison des contacts fréquents. En général, les zones principalement touchées sont presque toujours les mêmes. Si des étranges traces rougeâtres viennent à apparaître, mieux vaut consulter un médecin le plus rapidement possible.

A découvrir également : Quelques conseils pour bien choisir sa gaine minceur

Une bonne hygiène

La gale est une maladie assez gênante, car l’entourage ne manquerait pas de mentionner le manque d’hygiène comme principale cause. Ce n’est pas faux, mais ce n’est plus la principale raison. Cependant il est toujours important de garder un bon niveau d’hygiène pour limiter les risques de contamination. Vivre en collectivité, à la maison, dans les écoles, même au bureau favorise la prolifération des parasites de la gale. Le contact direct est la principale source de contamination, mais les objets peuvent également servir de vecteur indirect. Une douche le matin et une autre le soir est fortement conseillée.

Nettoyer fréquemment les linges

Les parasites de la gale ne peuvent pas survivre au-delà d’une température de 60 °C d’où l’importance de laver les linges sales à haute température, surtout si des cas inquiétants ont été annoncés dans le voisinage. Pour les linges à textile délicat, il est conseillé de faire un traitement anaérobique, le linge serait mis dans un sac en plastique pour éviter l’entrée de l’air, puis soumis à une température de 20 °C pendant plus de 72 heures.

A lire en complément : Quels instruments utiliser pour mesurer la température ?

Nettoyer l’environnement

Ce n’est certes pas une tâche facile à faire, car les parasites ne sont pas visibles à l’œil nu. Mais pour éviter la prolifération des parasites, c’est important de garder un environnement sain et propre. Les canapés, le lit, toutes les zones fréquemment en contact avec la peau devront être nettoyées le plus fréquemment possible. Si le lavage n’est pas pratique pour les meubles, l’utilisation d’acaricide est fortement conseillée. Versez la poudre sur les tapis, le matelas ou le canapé, laissez reposer pendant une bonne heure avant de bien aspirer le tout après.