Poêle à bois : comment choisir un bois de qualité ?

Poêle à bois : comment choisir un bois de qualité ?

Si vous utilisez un poêle à bois, vous devez savoir que l’efficacité de votre chauffage dépend avant tout de la qualité du bois utilisé. Le choix du bois et la manière de le conserver sont deux facteurs déterminants pour assurer le fonctionnement optimal de votre poêle.

bûches de bois

A découvrir également : Pourquoi confier la réparation de ses appareils électroménagers à un professionnel ?

Pour choisir le meilleur bois pour votre poêle, certains critères sont à prendre en considération.

Bois dur ou tendre ?

Ces deux types de bois sont assez semblables au niveau de leur émission de chaleur. Le bois dur (chêne, hêtre,…) peut se différencier par le fait qu’il émet de belles flammes et que sa durée de combustion est plus longue. Le bois tendre (bouleau, tilleul,…) a la caractéristique de brûler plus vite, mais il est également moins cher. Le choix du bois dur ou tendre dépend aussi de votre type de poêle.

A découvrir également : Pourquoi un arbre à chat est-il indispensable ?

Bois résineux ou feuillu ?

Ce choix dépend également du modèle de votre poêle. Le bois résineux sera déconseillé pour un feu ouvert par exemple, car il a tendance à crépiter et à éjecter des éclats de bois.

Humidité du bois

Un bois trop humide peut diminuer de moitié le rendement de votre poêle, et accélère également son encrassement. Il est donc important de s’assurer que le bois ne soit pas trop humide (maximum 15-20% d’humidité). Il existe plusieurs méthodes pour vérifier l’humidité de son bois. En claquant deux bûches l’une contre l’autre, le son émis est un indice d’humidité. Si le bruit est sourd, elles sont encore humides. Si le son résonne, c’est qu’elles sont sèches. Le poids de la bûche est un autre facteur. Plus une bûche est lourde, plus elle est humide.

Stockage

Si vous voulez utiliser votre bois directement, privilégiez l’achat d’un bois déjà sec.

Si le temps et vos installations le permettent, vous pouvez également couper votre propre bois. Sachez alors qu’il est important de le laisser sécher pendant deux ans (cette durée varie selon la taille de la bûche et des conditions de stockage).

Pour s’assurer du bon assèchement du bois, il est important de l’entreposer en suivant quelques recommandations :

  • L’emplacement idéal est la grange, ou un garage bien aéré
  • Le bois doit impérativement être protégé de la pluie
  • Il est important de ne pas poser le bois sur un sol humide
  • Le bois doit être bien aéré. Il est donc important de le positionner dans un endroit venteux, et l’idéal est de le poser sur des palettes pour qu’il soit également aéré par le bas

Si vous désirez plus d’informations sur le bon bois pour votre poêle, consultez un professionnel du chauffage au bois, il pourra vous conseiller de manière efficace et personnalisée.