Résidences pour senior : un concept innovant

Résidences pour senior : la réponse à un marché florissant

D’après une étude menée par l’INSEE, basée sur des hypothèses sur la fécondité, la mortalité et les migrations retenues, il faut s’attendre à une croissance de la population en France d’approximativement 30 %, soit de 61 à 79 millions d’habitants, d’ici 2050. Près d’un habitant sur trois aura plus de 60 ans, contre un sur 5 en 2005 (année où cette étude a été conduite). Ces résultats sont sensiblement liés aux hypothèses retenues, mais aucun scénario ne vient jusqu’à présent contester le vieillissement de la population métropolitaine prévu d’ici l’aube 2050. Cependant, ce nombre reste moins important que celui de la majorité de nos voisins européens.

Ces chiffres peuvent être expliqués par l’arrivée de la génération senior boom (anciens baby-boom) au-devant de la scène et par les progrès de la médecine qui ont permis d’augmenter l’espérance de vie de la population de l’hexagone. Il est donc tout à fait naturel, de voir augmenter les besoins des seniors en matière de structures d’accueil adaptée, d’animations culturelles, d’activités sportives et de toute autre forme de loisir. Les résidences pour senior ont été conçues et développées en tenant compte de tous ces impératifs et beaucoup plus encore.

Le plus qui fait la différence dans les résidences pour senior

Les résidences pour senior présentent des différences notables par rapport à d’autres établissements pour personnes âgées (maison de retraite, logement foyer, établissement médicalisé, etc.) qu’on a connu jusqu’à présent. La majeure partie des Français pensent que les résidences pour senior sont des logements médicalisés. Pourtant, c’est là qu’elles différent des autres établissements comme les EHPAD.

Tout d’abord, il faut savoir que les résidences pour senior sont des habitations (appartements ou maisons) privative conçues et adaptés aux besoins quotidiens des personnes âgées autonomes, seules ou en couple, qui ne veulent ou ne peuvent plus vivre seuls. Des nombreux services individualisés et/ou collectifs (restauration à domicile ou collective, activités sportives adaptées aux seniors, sécurité 24h/24 7j/7, bibliothèque, jeux de société, etc.) sont disponibles dans pratiquement tous ces établissements. Les résidents ont la possibilité d’acheter leur logement ou simplement les louer.

Les critères d’admission dans les résidences pour senior

Il existe deux critères incontournables pour être admis dans les résidences pour senior :

  • Le futur résident doit être âgé de plus de 60 ans. Il est possible d’obtenir une dérogation, dans des proportions limitées, pour les personnes âgées handicapées ou en situation de handicap de moins de 60 ans.
  • Il doit avoir un niveau de perte d’autonomie évalué à GIR 5 ou 6. On verra dans le paragraphe suivant ce que cela signifie.

Comment évalue-t-on la perte d’autonomie d’une personne âgée ?

Le niveau de perte d’autonomie est évalué à l’aide d’une grille nationale appelé AGGIR. Cette grille permet de mesurer le degré de dépendance d’un demandeur de l’APA (allocation personnalisée d’autonomie), afin d’apprécier d’une part son éligibilité à l’APA, et d’autre part le niveau d’aide nécessaire permettant de subvenir à ses besoins.

10 activités corporelles et mentales discriminantes (faire sa toilette, s’habiller et se déshabiller, se repérer dans l’espace-temps, etc.) et 7 activités sociales et domestiques illustratives (préparer les repas et les conditionner pour qu’ils puissent être servis, effectuer l’ensemble des travaux ménagers courants, etc.) sont utilisées pour évaluer les capacités d’une personne âgée.

Les niveaux de dépendance sont ensuite classés en GIR (groupe iso-ressources) : de GIR 1 à GIR 6, le 1 traduit la perte d’autonomie la plus forte et 6 la plus faible. Seules les 10 activités discriminantes sont retenues pour déterminer le niveau de GIR. Les 7 activités illustratives apporteront des informations complémentaires qui permettront d’appréhender la situation de la personne âgée dans sa globalité.

Toute personne souhaitant habiter dans des résidences pour senior doit avoir un niveau de perte d’autonomie GIR égale à 5 ou 6. Les personnes ayant un GIR égale à 4 peuvent habiter dans les résidences pour senior à condition que la résidence ait signé une convention d’une part avec un EHPAD (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) et d’autre part avec un SSIAD (service de soins infirmiers à domicile) ou un SPASAD (service polyvalent d’aide et des soins à domicile) ou encore avec un centre ou un professionnel de santé.

À savoir que, ces établissements ne peuvent accueillir qu’un nombre limité de personnes ayant le statut de dépendantes. Si l’état de santé d’un résident se détériore au point d’entraîner une perte de son autonomie, il est tout à fait possible qu’il ne puisse plus continuer à vivre dans la résidence.

Les deux membres d’un couple qui désire résider dans ces résidences doivent remplir ces critères.  

Les résidences pour senior se développent de plus en plus en France et intègre davantage les progrès technologiques qui permettent d’apporter plus de sécurité et de confort à leurs résidents. On parle très souvent aujourd’hui de maison connecté.

Vous aimerez aussi...