Dans le milieu de l’équitation, un des plus gros investissements est la selle cheval. Quelle que soit la discipline que l’on pratique, on est obligé de s’en procurer une. Bien entendu, mais dans le cas de la monte à cru, mais elle reste plutôt rare. Même dans le cas de choix éthologiques, la selle reste un élément indispensable.

Histoire de la selle cheval, de l’antiquité à nos jours

Pour comprendre l’histoire de la selle, il est faut s’intéresser à son origine, dans l’Antiquité. Enfin, même un peu avant. On trouve des traces à travers des sculptures et dessins de selles souples utilisées par les peuples asiatiques. Puis, 3000 ans plus tard apparaissent les premières selles à arçon rigide. Les premiers étriers quant à eux voient le jour environ deux siècles avant J.C en Inde.

Les différents essais entre selle rigide et selle souple s’alternent au fil du temps, mais ce sont les modèles rigides qui perdurent. La selle s’adapte à l’utilité qu’en a son cavalier. Selon qu’il s’agisse de chasse, de guerre ou de parade, on ne conçoit pas la selle de la même façon. C’est le cas du point de vue ergonomique comme esthétique. Les selles de parades sont cousues de fil doré, celles de voyage sont équipée de poches.  

L’arçon quant à lui n’est plus forcément utilisé. On le réserve à certains types de monte, et plus à d’autre. En Angleterre par exemple, l’arçon ne revient jamais réellement sur le devant de la scène, alors qu’en France il est couramment utilisé.

Bien entendu, tout le matériel autour de la selle cheval a évolué en même temps qu’elle. C’est le cas des étriers, en cuir à l’origine, souvent conçus en métal désormais ou même dans des matières synthétiques. Les sangles, mais aussi tapis de selle et amortisseurs changent et suivent les différentes avancées technologiques pour s’adapter aux cavaliers.

La selle cheval moderne et ses caractéristiques

Tout d’abord, la selle cheval a évolué dans les matériaux utilisés. La plupart du temps elle est conçue en cuir, ce qui oblige les cavaliers à utiliser un tapis de selle dont le but premier est d’absorber la transpiration du cheval. Des selles synthétiques ont aussi vu le jour, avec de nombreux atouts pour elles, dont le prix fait clairement partie.

selle chevalLa présence d’un pommeau ou d’un arçon, depuis quelques décennies désormais, n’est plus une obligation. Tout cela dépend de la discipline pratiquée. L’arçon a complètement disparu des selles réservées au saut d’obstacle, alors qu’il est proéminent sur les selles western par exemple. Toutes les selles restent composées de quartiers, même si certains modèles sont plus minimalistes que d’autres.

Parmi les modèles de selle cheval les plus spécifiques, on trouve la selle western, comme évoqué précédemment. Elle est souvent riche en dessins et surpiqûres à même le cuir. Un cuir assez clair est usuellement utilisé, et elle est associée à des tapis de selle à poches ou clairement décoratifs.

Enfin, la selle amazone est la plus particulière de toutes. Elle possède un arçon déporté sur le côté pour permettre une monte avec les deux jambes du même côté. Bien que ne portant plus nécessairement de robes pour monter à cheval, certaines femmes ont fait de la monte en amazone une pratique à part entière au point d’investir dans une selle adaptée.

Comment effectuer le choix de sa selle d’équitation ?

Le choix de votre selle doit être effectué en premier lieu… par rapport à votre cheval ! En effet, c’est lui qui réalise le plus dur du travail, en portant votre poids sur son dos. Il est donc extrêmement important qu’il dispose d’une selle limitant les efforts pour lui. Une selle mal adaptée peut clairement blesser votre compagnon, ce qu’aucun cavalier ne souhaite. Un métier émerge dans ce domaine : il s’agit du saddle fitter. Ses compétences lui permettent de vous aider à trouver le matériel adapté à votre cheval selon sa morphologie.

Un bon saddle fitter prendra des mesures sur votre cheval pour vous aider à trouver la selle qui lui convient le mieux. Dans certains cas, l’idéal reste la selle sur-mesure mais cela représente un investissement important. Certains fabricants néanmoins proposent leurs selles à l’essai avant que vous n’arrêtiez votre décision.

Enfin, la selle doit aussi être choisie en fonction du cavalier ! Puisque vous allez passer des heures sur le dos de votre cheval, il est important que vous vous y sentiez bien. Votre bassin et votre dos notamment vont être mis à rude épreuve et il est important de minimiser les risques de blessures en choisissant un matériel bien adapté.

L’acquisition d’une selle cheval est un choix parfois difficile et surtout coûteux. Ne prenez pas cela à la légère ! Parfois des selles d’occasion sont une bonne affaire en terme de rapport qualité/prix, mais avant de vous lancer vous devez impérativement vérifier si elle vous convient ainsi qu’à votre monture. Enfin, si votre cheval est amené à être monté par différents cavaliers, dans le cadre d’un club ou d’une demi-pension, soyez certain d’une chose : c’est bien en fonction de sa morphologie qu’il faut choisir la selle !