La rénovation de la Tour Montparnasse

La rénovation de la Tour Montparnasse

La rénovation des anciens immeubles Parisiens est à la une des journaux. D’ailleurs un tour vers francetvinfo.fr est très édifiant à ce sujet. Il permet aussi de comprendre que ce travail effectué par les copropriétaires constitue un énorme marché qui intéresse un grand nombre d’entreprises vu qu’il faut aussi remplacer la façade sombre qui se couvrira d’un vitrage translucide, clair et luminescent sur 210 mètres de hauteur entre autres. A l’issue des travaux, l’impression de descendre aux enfers en pénétrant dans le centre commercial ne sera plus d’actualité vu que la préoccupation des propriétaires de la tour Montparnasse va également dans ce sens. A l’horizon 2025, les copropriétaires de cette tour en vue des jeux olympiques parisiens prévus pour 2024 sont entrain de réaménager tout le quartier ainsi que la gare Montparnasse. Ce projet donnera naissance à une tour plus propre, plus transparente et même plus illuminée. Et encore ! Ce n’est que la première étape d’un ambitieux projet de rénovation. En effet ce projet travaillé depuis 3 ans entre les copropriétaires de l’Ensemble de l’immobilier Tour Maine Montparnasse (EITMM) et ses partenaires dont la Mairie, est entrain de débuter avec un déploiement de plus de 700 millions d’Euros. Compte tenu de son état, l’immeuble est en effet moche avec des murs en béton et des fenêtres en vitrage simple. Il faudrait que les Parisiens rêvent en regardant la Tour Montparnasse. Cette idée vient de l’architecte Jean-Marie Duthilleul qui supervisera la rénovation de ce bâtiment. En réalité, cette tour est la plus décriée des parisiens. Et c’est dû à sa laideur, à sa grandeur quelque peu disproportionnée à les en croire, et au fait qu’il est sans forme, sans oublier qu’il possède une mauvaise couleur et de son vieillissement toujours selon eux. Ce projet vise donc principalement à réconcilier la ville avec sa tour qui depuis sa construction n’a connu aucune reconstruction majeure excepté le désamiantage. L’architecte avait pensé à remplacer les vastes façades en verre sombre par une nouvelle façade qui jouera avec la lumière, les reflets, les nuages. En somme, les principaux enjeux sont de stopper la dégradation des façades, de valoriser le patrimoine, de contrôler la consommation énergétique du bâtiment et d’améliorer le confort de ses habitants.

Le désamiantage réussi de la tour Montparnasse

A lire aussi : Comment rechercher le meilleur artisan ?

Après la mise en place de la cellule Hygiène-Sécurité-Amiante (HSE) en début 2005, la gestion de l’amiante et les travaux induits ont débuté en fin 2005 au sein de l’EITMM. Rendez-vous sur le site info-amiante.tourmontparnasse.fr pour plus d’informations. Ce désamiantage piloté par un expert indépendant en étroite collaboration avec les pouvoirs publics fut un travail complexe et particulier. Après ce désamiantage, un Dossier Technique Amiante (DAT) a été mis en place pour contrôler la présence d’amiante dans cette tour. Ce dossier régulièrement actualisé et publié tous les trois mois vient à peine d’être présenté à la préfecture de Paris, à l’Inspection du Travail, à la CRAM et à l’Agence Régionale de la Santé (ARS). Ce dernier affirme : « qu’il n’existe aucun élément nouveau en terme de risques pour les usagers de la tour Montparnasse ». Aujourd’hui, tous les bâtiments faisant partie de L’EITMM : à savoir la Tour Montparnasse, le centre commercial, la Tour CIT et l’immeuble de bureaux, représentent le site le mieux surveillé de la France. Si besoin en était, ce sont là des preuves de l’engagement et de la volonté des copropriétaires d’assurer la sécurité des usagers.

A lire aussi : Tout sur les formations qui permettent de sauver des vies