Murs et sols humides : que faire ?

Murs et sols humides : que faire ?

Elle fragilise les fondations du bâtiment et menace l’intégrité et la sécurité des occupants de votre logement.

A découvrir également : Mode d’emploi du nettoyage des parties communes ou des copropriétés

Les causes de l’humidité diagnostiquées par un spécialiste traitement humidité

Il existe bon nombre de sources de l’humidité comme la condensation, les remontées capillaires, les infiltrations d’eau… Chaque source a un traitement propre proposé par le spécialiste traitement humidité. Avant tous travaux, il faut connaître l’origine de l’humidité afin d’envisager et d’appliquer la solution réparatrice adéquate.

Ainsi, les phénomènes de condensation concernent les logements confinés. En effet, la vapeur d’eau en excès vient se condenser sur les zones froides du bâti comme les murs, les planchers mal isolés et les ponts thermiques. Elle provoque des moisissures, des papiers peints décollés et des peintures cloquées. La solution adaptée se base sur le fait de ventiler correctement et durablement l’habitation. Ci-après quelques conseils et astuces qui vous aident en ce sens :

A lire également : Pourquoi opter pour un cloud sécurisé ?

– ne pas couper la VMC et ne pas obturer les bouches d’aération,

– ne pas raccorder une hotte ou l’évacuation d’un sèche-linge à une gaine de ventilation,

– isoler les murs donnant sur l’extérieur pour réduire les zones froides,

– chauffer, car plus la température est élevée, plus l’air peut contenir de vapeur d’eau sans qu’elle ne se condense.

Les infiltrations et les solutions appropriées

Les infiltrations se traduisent par les eaux de pluie, de la neige et de la grêle fondue. Elles s’insinuent par les façades, les menuiseries ou la toiture quand elles présentent des défauts d’étanchéité comme des fissures. Aussi, il suffit de réparer les éléments dégradés pour venir à bout du phénomène. Comme solutions, il faut vérifier que les gouttières ne fuient pas sur les murs de façade. Egalement, les façades de la maison ne doivent pas présenter de fissures. La toiture est aussi à surveiller de près.

En ce qui concerne les infiltrations latérales, elles concernent les parties enterrées des murs, absorbant l’eau contenue dans la terre. Généralement, elles se signalent d’abord dans la cave, voire jusqu’aux soubassements. Le spécialiste traitement humidité proposerait comme solution de drainer le terrain, bloquer la progression de l’eau (barrière en résine) ou faciliter l’assèchement des murs.

Ainsi, vous devez vous assurer que le sol intérieur n’est pas plus bas que le sol extérieur. Si votre terrain est humide, à proximité des fondations, vous ne devez pas faire des plantations ou de recouvrement de la terre tel que le goudron ou le béton. S’il existe des travaux de terrassement aux alentours de votre habitation, la terre ne doit pas être trop compactée, pour ne pas bloquer l’infiltration naturelle des eaux.