Divorce à l’amiable : 5 aspects fondamentaux à prendre en considération

Le divorce à l’amiable peut sembler extrêmement complexe pour certains couples à Marseille, mais en suivant les 5 aspects énumérés ci-dessous, vous faciliterez grandement son déroulement.

L’élimination des obstacles à la procédure : comme dans tout État de droit, le divorce à l’amiable est encadré par le législateur en France. Dans la ville de Marseille, les conjoints qui engagent une séparation à l’amiable doivent exprimer librement leur consentement. Un obstacle survient lorsque l’un des conjoints exige d’être entendu par le juge. Un autre obstacle qu’il faudrait noter est la mise sous tutelle de l’un des conjoints.

Le maintien de la confidentialité : par la procédure du divorce à l’amiable, les couples n’ont pas besoin d’informer au public les raisons qui motivent leur séparation. L’absence de publicité est un facteur important qui encourage les couples à se lancer dans cette procédure.

L’instauration du dialogue : c’est l’absence du dialogue qui rend la procédure du divorce plus complexe. Dès que les partenaires se rendent chez le juge, celui-ci cherche à établir le dialogue malgré la mésentente qui incite au divorce. Le dialogue est recherché pour deux raisons :

L’analyse du problème : c’est en écoutant les deux partenaires que la source de la discorde peut être repérée. C’est par la même procédure qu’il percevra aussi l’impossibilité d’entente.

L’orientation de la procédure : avant de prononcer le divorce, le juge doit convoquer les partenaires à plusieurs reprises. Cette procédure même étant obligatoire reste rapide dans la procédure amiable.

La détermination de la pension alimentaire : elle est un élément non négligeable dans la discussion. Lorsque les bases de l’entente sont fixées, une séparation pacifique du couple peut être espérée. Il s’agit de déterminer le montant exact que le conjoint sera obligé de verser à sa femme dans une échéance de temps déterminée. Trois facteurs influencent la détermination de la pension alimentaire :

– L’existence d’un revenu fixe du conjoint fautif
– La justification du besoin chez le bénéficiaire de la pension
– La sanction du juge frappant la fortune du conjoint condamnée

Le partage de la garde des enfants : l’élément crucial dans la procédure de divorce est la garde des enfants. Pour résoudre ce problème et faciliter l’entente dans la procédure de divorce, partagez équitablement les enfants entre les conjoints. De même, le juge doit ordonner les visites entre les couples pour le bien-être des enfants.

Le divorce à l’amiable Marseille est valide lorsque les conditions ci-dessus mentionnées sont respectées. Le couple séparé ne gardera plus de rancœur et la famille ne sera plus déchirée.

Vous aimerez aussi...