La reconstruction mammaire par lambeau

Après une mastectomie, certaines patientes peuvent demander la reconstruction de leur sein. Le chirurgien étudiera avec soin le cas la candidate à la chirurgie réparatrice, puis décidera de la meilleure technique à lui proposer. Parmi les solutions envisageables figure la technique du lambeau. Elle peut se passer des implants mammaires et elle présente l’avantage d’être définitive. Zoom.

Le principe de la reconstruction

Avec le sentiment de certaines femmes de perte de leur féminité après une ablation du sein, la reconstruction mammaire par lambeau est une alternative qui semble satisfaire de plus en plus de patientes. Il s’agit de transplanter des tissus, composés de peau, de graisse et de muscles vers la région du sein qui a été enlevé. Il faut qu’il y ait suffisamment de tissus pour pouvoir faire la reconstitution. Ensuite, le chirurgien optera pour un lambeau pédiculé ou un lambeau libre. Dans le premier cas, les vaisseaux ne sont pas coupés. Dans le second cas, le pédicule qui est l’ensemble artère et veine est séparé de la partie donneuse et l’opération nécessite des techniques de microchirurgie pour que les vaisseaux du lambeau soient rattachés à ceux du sein.

Les raisons du succès

La reconstruction mammaire par lambeau est une technique de plus en plus demandée  car elle permet de reconstituer les tissus mammaires qui ont pu être abimés et elle est effectuée en une seule fois. Il n’est pas nécessaire de toucher au sein symétrique pour équilibrer la morphologie générale.  Les parties utilisées pour prélever les lambeaux sont le plus souvent le grand dorsal et  le grand droit de l’abdomen. Dans ce dernier cas, on parle de lambeau TRAM ou tranverse actus abdominus musculocutaneous. Les tissus sont assez volumineux pour reconstruire le sein et de plus, les patientes qui ont un petit ventre voient leur taille s’affiner après une telle opération.

Pour pouvoir  bénéficier de cette technique de reconstruction, il faut montrer une  motivation forte, avoir suffisamment de tissus au niveau du dos ou de l’abdomen  et un bon état de santé général.

Plus d’infos sur le cancer du sein.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *