Malade, attention à la contre-visite médicale !

Vous êtes en arrêt maladie et ce statut vous oblige à respecter certaines règles pour avoir le droit de toucher les indemnités journalières d’assurance-maladie. Votre employeur doit compléter l’allocation versée par la CPAM en vous versant un complément qui vous permettra d’avoir un salaire correct même en cas d’arrêt. Être en arrêt de travail ne signifie pas être libre de tous mouvements et à n’importe quelle heure. Vous devez respecter les horaires de sortie accordés par le praticien et vous devez suivre votre traitement médical avec sérieux. Votre employeur a le droit de faire contrôler votre situation s’il le désire.

Le salarié n’est pas prévenu en cas de contre-visite médicale

Vous ne serez pas prévenu par l’employeur en cas de demande de contrôle. Ne rêvez pas au coup de téléphone magique qui vous préviendra de la visite d’un contrôleur médical à votre domicile. Au cas où vous auriez décidé de vous lancer dans une nouvelle fonction qui aurait comme statut “malade imaginaire”, méfiez-vous du contrôle médical qui aura toujours lieu à l’improviste. La contre-visite médicale est un contrôle qui sert à vérifier tout simplement que vous êtes vraiment dans l’incapacité de travailler pendant la durée de votre arrêt de travail. Nous ne pouvons que vous conseiller de ne pas penser à prendre un arrêt maladie pour réaliser des gros travaux chez vous. Si vous vous retrouvez nez à nez avec le médecin chargé de la vérification de votre maladie et que vous êtes en train de nettoyer la façade de votre maison, vous risquez de perdre toute crédibilité !

L’employeur utilise les contrôles médicaux en cas de doute

Une contre-visite est généralement demandée lorsque l’employeur a un gros doute sur la véritable raison d’absence d’un collaborateur. L’employeur veut vérifier que son employé est réellement malade et il est prêt à choisir un contrôleur médical pour obtenir une réponse claire et définitive. Si vous êtes malade, l’adresse que vous renseignez sur l’arrêt de travail sert à faire cette contre-visite. Si vous désirez prendre du repos hors de votre domicile principal, vous devez prévenir la CPAM et votre employeur de ce changement d’adresse. Une procédure est disponible pour le déplacement en cas de maladie. Si vous désirez toucher votre complément de salaire jusqu’à la fin de votre arrêt maladie, respectez vos heures de sortie. En cas d’absence à votre domicile au moment du contrôle et sans raison valable, votre employeur peut décider de suspendre vos versements de complément de salaire. 

Vous aimerez aussi...