Les locataires ne maîtrisent pas toujours leurs droits et obligations dans un nouveau logement et ceci pourrait entraîner des conflits avec les propriétaires. Il faut savoir que lorsqu’on est locataire, l’aménagement de son « home sweet home » se fait suivant certaines limites. Le locataire ne doit pas réaliser n’importe quel type de travaux de décoration ou d’aménagement dans le logement.

Les travaux autorisés au locataire

Si un locataire n’apprécie pas vraiment le décor de son nouveau logement, il a la possibilité d’y apporter des modifications, mais sous certaines conditions. La première chose à savoir c’est que le locataire a le droit de réaliser des travaux d’aménagement sans le consentement du propriétaire, mais si seulement il s’agit de petits travaux. Dans le cadre de travaux de transformations plus importants, l’accord et la validation du propriétaire semblent indispensables pour pouvoir continuer les démarches.

Alors, si c’est pour changer de tapisserie, percer des trous, poser une nouvelle moquette, ou encore repeindre un mur, vous pouvez toujours vous en charger librement. D’ailleurs, vous pouvez contacter Gerolin pour rafraîchir la peinture de votre logement. Gerolin est un véritable spécialiste dans le domaine. Mais si vous tenez à transformer l’espace habitacle, les extérieurs, ou encore la structure du logement, vous devrez d’abord obtenir l’accord et la validation préalable du propriétaire. Malgré le fait que vos projets soient destinés à offrir une plus-value à la demeure, le propriétaire reste le principal concerné. Il doit donc être au courant.

Différents types de travaux pouvant être autorisés dans une location

Lorsqu’on parle de travaux à réaliser en tant que locataire, il faudrait toujours rappeler qu’il existe différents types de travaux. Il y a des travaux qui reviennent d’emblée à la charge du locataire. Refaire une clé perdue, remplacer une vitre cassée, changer un flexible de douche, entretien de la chaudière et des radiateurs… font partie des menus réparations qui sont toujours affectés au locataire.

Quant au propriétaire, il devra s’assurer que son logement présente une « utilisation normale ». Pour cela, il devra entreprendre les modifications nécessaires (le logement doit être en bon état d’usage, ainsi que les équipements mentionnés sur le contrat de location). Mais, il est également possible que les propriétaires et les locataires procèdent à une négociation qui permettra au locataire de s’occuper de certains travaux, qui en principe devraient revenir au propriétaire, en contrepartie de loyer. Il faudra juste préciser le détail de l’accord sur le bail. Gerolin pourra même s’occuper d’une large part de vos travaux.