3 alternatives à l’achat d’une maison

3 alternatives à l’achat d’une maison

Vous souhaiteriez vivement acheter une maison mais votre budget ne vous permet pas de vous aligner sur les prix du marché. Pourtant, ce petit bout de jardin vous en avez envie, plus de chambres pour accueillir vos enfants, ça vous dirait bien aussi… Que faire ? Sans pour autant vous résigner à vivre encore des années dans un appartement, voici quelques alternatives à la maison individuelle. Certes, il vous faudra faire quelques concessions, mais votre rêve n’est peut-être pas si inaccessible que ça !

La maison jumelée ou accolée

L’inconvénient sera de partager vos murs avec un voisin. Cependant, ce type de maison offre un espace de vie confortable pour une famille (entre 90 et 120 m² en moyenne), avec des chambres (3 le plus souvent), un garage, une cave et un jardin ! Grâce à une bonne isolation acoustique et quelques règles de vie à respecter avec le voisinage, il s’agit d’une bonne alternative, d’autant plus que ce type de bien est souvent moins onéreux qu’une maison individuelle.

A découvrir également : Résoudre vos problèmes de plomberie

Le duplex/souplex

Le duplex est un appartement sur deux niveaux. Ce type d’appartement « amélioré » plaît pour son coté atypique. Avec ses escaliers, on se sent comme dans une maison, cependant, les contraintes de la copropriété restent présentes, le voisinage également.

Un peu moins connu que le duplex, le souplex est un appartement sur deux niveaux à la différence que le niveau secondaire est au sous-sol. En raison de l’absence de fenêtres et du manque d’aération, le deuxième niveau du souplex n’est pas toujours considéré comme un espace de vie conforme à une habitation. Il faudra à ce moment demander une validation du maire et du notaire.

Lire également : Définition : Qu'est-ce que la sérigraphie

La rénovation pour les plus bricoleurs

Une grange, une ferme, une vieille bâtisse, un ancien local commercial… en consultant les annonces immobilières, vous pouvez dénicher des perles rares à moindre coût et en faire des merveilles. Mais il ne faut pas avoir peur de se lancer dans des travaux, quelques fois même de très grands travaux. Il faut également bien calculer le prix final, englobant à la fois l’acquisition et les travaux. Cette solution est surtout très intéressante lorsque l’on est bricoleur, car faire appel à des professionnels du bâtiment peut rapidement devenir onéreux et ne plus rendre votre projet si rentable que ça.

(Source image : www.limoges.arlogis.com)