Depuis quelques années, le taux de chômage a connu une forte hausse. Depuis plusieurs mois, on assiste à une légère baisse. Il semble qu'en France, l'emploi retrouve peu à peu sa vitalité. Les emplois liés à la personne et au commerce sont particulièrement porteurs en raison notamment des départs à la retraite. Parmi les secteurs prometteurs, les métiers de l'informatique continuent leur belle progression.

Une France a deux vitesses

La disparité peut varier du simple au triple entre certains départements. Deux acteurs restent indissociables du marché du travail, les employeurs et les salariés. Les premiers sont à l'origine de l'offre, les seconds de la demande. Il convient de diviser le marché du travail en deux catégories, le marché ouvert qui recense les offres d'emploi émises par les entreprises et le marché caché, les emplois proposés ne font pas spécialement l'objet de petites annonces. Le premier représente plus de 30% des offres quant au second, plus de 70%. Les lieux de travail ont également évolué ces dernières années avec l'apparition du “coworking”. 

Une analyse du marché du travail

Les créations d'emploi sont en nette hausse depuis 2017. Ce dynamisme est surtout porté par le secteur privé, plus de 15% des salariés sont à contrat à durée limitée, CDD, intérim, apprentissage, plus de 71% des 15-64 ans sont des actifs (ils ont un emploi ou en recherchent un). Aujourd'hui plus de 2,3 millions de Français veulent changer d'emploi soit une personne sur dix. Différentes raisons motivent ces décisions, des meilleures conditions de travail, être mieux rémunéré, peur de perdre son emploi actuel, exercer une profession plus intéressante. Actuellement le marché de l'emploi est sans cesse en mouvement. La législation évolue régulièrement pour s'adapter aux besoins, aux changements de notre société. Pour 2019, plusieurs jobs restent en or, ceux qui concernent les finances et la comptabilité, les ressources humaines et management, le juridique et fiscal.