Conduire sans assurance automobile, un jeu plus risqué qu’il n’y parait

Conduire sans assurance automobile, un jeu plus risqué qu’il n’y parait

A l’heure de l’état d’urgence et de la recrudescence des contrôles de police, les fraudeurs à l’assurance automobile ont de quoi s’inquiéter. Il faut dire que les derniers chiffres publiés par le FGAO ont de quoi faire tourner de l’oeil : plus de 2% du parc automobile français roulerait sans assurance. Un score inquiétant, qui s’inscrit dans une hausse de 30% en à peine cinq ans. Même si la fraude peut paraitre anodine, ceux qui s’y risquent misent très gros : en cas de dommage corporel, les sommes réclamées peuvent avoisiner les 10 millions d’euros.

Quels sont les risques encourus en cas de conduite sans assurance auto ?

Les risques sont multiples, même si la plupart sont d’ordre financier. L’article L324-2 du code de la route est très clair sur le sujet : les amendes peuvent atteindre des sommets, jusqu’à 3750€. Une somme colossale, malgré tout pas suffisante pour dissuader les fraudeurs.

A voir aussi : Sanction en cas d’oubli de carte grise

Le propriétaire de la voiture peut également se voir confisquer le véhicule et écoper d’un retrait de permis allant jusqu’à 5 ans maximum. Dans de plus rares cas, le conducteur peut se voir infliger une peine de travaux d’intérêt général et / ou une peine de jours-amende.

La pire situation concerne les accidents avec dommages corporels (notamment les décès). En plus de devoir une lourde somme d’argent, le fraudeur aura du mal à se libérer la conscience d’une telle erreur.

A lire en complément : Choisissez des accessoires adaptés à votre scooter

Le gouvernement en traque

Face à l’ampleur du problème et de la fraude (ce sont quand même plus 700 000 véhicules concernés), le gouvernement a décidé de sortir l’artillerie lourde. En effet, l’inspection générale de l’administration veut croiser les données des assureurs avec le fichier national des cartes grises pour mieux repérer les fraudeurs en question.

Une mesure choc, qui signe aussi l’arrivée de nouveaux radars spécifiques sur nos routes. Suite à cette annonce, de nombreux assureurs auto en ligne ont noté une augmentation des souscriptions. Alors, effet placebo ou réelle efficacité ? La réponse dans quelques mois !