Crédit ou prêt hypothécaire, quelles différences?

Crédit ou prêt hypothécaire, quelles différences?

différence crédit et prêt hypothécaire

Quand on parle économie ou finance, le jargon peut vite devenir incompréhensible. Crédit hypothécaire, prêt hypothécaire, voici deux mots que nous utilisons souvent en les substituant l’un à l’autre tels de véritables synonymes. Or, il existe bel et bien des différences entre ces deux termes. Mais quelles sont-elles ?

Lire également : Loi Dufflot et la construction d’une maison Isère

Le prêt

Vous avez décidé d’acheter un bien immobilier mais comme la plupart des gens, vous ne savez évidemment pas avancer une telle somme, seul. Si vous choisissez d’effectuer un prêt, cela signifie que vous recevez un seul et unique versement du montant défini avec votre organisme de prêt. Le remboursement de cet argent se fera en fonction de ce que vous avez convenu dans votre contrat. Cela peut varier considérablement selon le mode de remboursement et les échéances déterminées. Lorsque vous avez remboursé la somme prêtée ainsi que les intérêts, votre prêt prend fin.

Lorsque vous souhaitez emprunter, vous devez au préalable, ouvrir un dossier dans votre institution financière et vous rendre chez un notaire afin d’établir un nouvel acte d’hypothèque. Vous pouvez aussi compléter ce prêt par un contrat d’assurance. Cela veut dire qu’en cas de décès, l’assurance se chargera de rembourser votre solde (assurance de solde restant dû) ou le total du capital emprunté (assurance-vie ordinaire ou mixte).

A lire également : Vendre ou investir dans le cuivre, découvrez son prix en bourse ou chez le ferrailleur

Le crédit

Le contrat reste semblable à celui d’un prêt : vous déterminez à l’avance avec votre organisme les conditions du crédit (taux d’intérêt, mode de remboursement, échéances,…). La différence est que pendant la durée du crédit, vous pouvez à nouveau emprunter le montant que vous avez déjà emprunté et le rembourser avec les intérêts. La caractéristique du crédit est  donc qu’il est renouvelable. Pas besoin d’ouvrir un nouveau dossier, d’un nouvel acte notarié,… Tout ça reste valable. Ce nouvel emprunt est cependant limité à la somme de départ empruntée et doit bien sûr être accepté par l’organisme prêteur.

Aujourd’hui, les Belges ont une tendance notable pour l’ouverture de crédit hypothécaire.