Dans quels cas procède-t-on à une réduction mammaire ?

Dans quels cas procède-t-on à une réduction mammaire ?

Une poitrine trop grande peut être une source de complexe pour beaucoup de femmes. L’hypertrophie mammaire a généralement une origine congénitale ou peut avoir une origine hormonale. Elle peut causer des problèmes au niveau du dos, dans tout le corps et des problèmes psychologiques. Aujourd’hui, il existe un moyen chirurgical permettant de réduire la taille des seins, pour remédier à tous ces maux. Dans quels cas procède-t-on à la réduction mammaire ? Comment se passe cette opération chirurgicale ?

Réduction mammaire : qu’est-ce que c’est et dans quel cas y fait-on recours ?

La réduction mammaire est un acte chirurgical des plus sérieux qui permet de réduire le volume des seins tout en réalisant ou non un lifting. C’est une opération de chirurgie esthétique permettant de réduire le volume des seins contenant un excès de glande mammaire et/ou de graisse. L’hypertrophie mammaire est une malformation qui a son origine pendant la période de puberté. Elle peut aussi avoir une cause secondaire à cause d’un excès de production hormonale. Elle peut être aussi liée à une origine congénitale ou à une variation dans la prise de poids de la femme. Lors du vieillissement, il est possible de souffrir d’une hypertrophie mammaire qui est aussi associée à un affaissement de la poitrine au niveau de ptôse mammaire.

A lire également : Le massage à la plume, c’est la légèreté et la volupté

La réduction mammaire est indiquée dans plusieurs cas. En premier, lorsque le volume des seins est excessif et non proportionné au corps, il est possible de les diminuer. Ensuite, quand la poitrine est très basse et en cas de dorsalgies, il est aussi possible de pratiquer la réduction mammaire. Lorsque la femme ressent des douleurs à la nuque ou au niveau des épaules suite à un volume excessif des seins, une réduction mammaire peut s’imposer. Ensuite, lorsque la femme a des difficultés à trouver la taille de son soutien-gorge et de ses habits, ou a des problèmes d’ordre psychologique, il lui est possible d’avoir recours à cette réduction de la taille des seins.

Comment se passe la réduction mammaire ?

La réduction mammaire dure entre 2h et 2h30 de temps sous anesthésie locale ou le plus souvent en mode ambulatoire. Quelquefois, une nuit d’hospitalisation est recommandée lorsque l’opération est délicate ou lorsque la patiente habite loin du lieu d’hospitalisation. Concernant le déroulement d’une réduction mammaireil existe trois différentes techniques utilisées en fonction du volume du sein à réduire.

A lire aussi : Comment augmenter ses chances de devenir père ?

Lorsque le volume du sein est énorme, suivi d’une ptôse importante, le chirurgien réalise trois incisions. Il y a une péri-alvéolaire, une dissimulée dans le sillon sous-mammaire et une verticale sous le sein. Dans ce cas, on parle de cicatrice en forme de T inversé. Si le volume du sein est moyen associé à une ptose légère, le spécialiste réalise deux incisions : une au niveau de l’aréole et l’autre en forme verticale entre la partie inférieure du sein et le mamelon. Enfin, lorsque le sein est petit et sans ptôse associée, le chirurgien réalise une simple incision autour de l’aréole.

Conséquences de la réduction mammaire

Les premiers mois après la chirurgie, les cicatrices sont visibles au niveau de la peau. Mais l’utilisation du soutien-gorge modelant accélère la cicatrisation. Il existe d’autres techniques comme l’application des crèmes de soin permettant une cicatrisation plus rapide. Après cette opération, la femme se sent généralement bien et retrouve des seins proportionnés avec son organisme. Plus de douleurs au niveau du dos. Les problèmes d’ordre psychologique s’estompent et la patiente commence par s’aimer encore plus. Il est important de faire une distinction entre la réduction mammaire et une chirurgie du sein dans le cadre d’un traitement de cancer. Il faut noter que l’assurance ne prend en charge les coûts de l’opération que lorsqu’elle est réalisée suite à des problèmes psychiques et physiques liés à l’hypertrophie mammaire. Si l’opération mammaire est réalisée pour des raisons esthétiques, alors l’assurance ne la prend pas en charge.