Migration – Serveur dédié, que faire?

Migration – Serveur dédié, que faire?

L’heure est arrivée où vous devez changer votre chargeur parce qu’il est en EOL ou encore End of Life, ce qui veut dire aussi fin de vie. Lorsque vous louer votre serveur, sachez que sa garantie ne dure pas éternellement. Le constructeur prend en charge de ce serveur seulement, durant quelque temps, au maximum pendant certaines années. C’est à ce stade que la migration entre en scène. Le cas d’une migration serveur dédié, comprend la réinstallation d’un tout autre serveur et le déplacement de vos services ainsi que les données.

Planifier la migration, une étape à ne pas négliger

 L’organisation est très importante parce que c’est de lui que dépend la réussite de la migration. Pour réussir la planification, quelques étapes sont essentielles. La première chose à faire est  donc de préparer le déplacement. La migration serveur dédié vers  un autre est le procédé le plus simple. Dans ce cas, vous pouvez réaliser une mise à niveau, ou confier à un autre prestataire une partie de votre cycle d’exploitation. C’est une solution qui est aussi connuE sous le nom d’impartition. C’est aussi à ce moment que vous devez décider si vous allez confier à un autre prestataire votre hébergement. Par la même occasion, vous pourriez aussi profiter en mettant à jour les bases de données, et trouver une méthode pour minimiser le temps d’arrêt.

A lire également : Test pratique de Huawei Watch GT Runner

Il est aussi important de savoir dès le début, les outils et les services que vous allez opter pour réaliser votre migration. Dans le cas où vous migrer entre deux serveurs identiques, il existe des outils faciles et très pratiques pour le faire. Mais dans d’autres cas, vous aurez besoin de panneau de configuration, de modules d’extension WordPress, de SSH et d’un accès aux documents root. Il nécessite aussi du laaS et des fournisseurs d’hébergement. Et enfin, des services spécialisés.

Les étapes de la migration

Au premier temps, il faut réaliser la migration des données. C’est une pratique très simple et ne nécessite pas beaucoup de temps. Il suffit juste de déplacer les données du précédent serveur vers celui que vous allez employer de nouveau. Néanmoins, vous devez sécuriser votre transfert. Vous pouvez par exemple utiliser le Secure CoPy. Ce dernier est un programme qui se base sur SSH. Il a pour objectif de garantir la sûreté de la copie de toutes les données d’une machine Unix vers un Linux. Vous allez pouvoir accéder et utiliser vos fichiers sans aucun encombre juste après le transfert.

A lire aussi : Décolletage des Grands Clos devient DCG Industries

Ensuite, il existe la migration des services. Il est un peu plus complexe, et requiert parfois l’aide d’un professionnel de la migration serveur dédié. Cependant, dans le cas où vous décidez de maintenir la version d’OS identique, il sera donc possible de transférer les fichiers de configuration et de réinstaller de nouveau le serveur. Et dans le cas où votre nouvelle version d’OS ne ressemble pas à l’ancienne, vous devez reconfigurer instantanément tous les services.  Éviter  de dupliquer les fichiers de configuration de votre serveur dans un autre mais avec diverses variantes.