A l’approche de la COP21, quels sont les défits écologiques à Paris et en province ?

A l’approche de la COP21, quels sont les défits écologiques à Paris et en province ?

COP21

La COP21 est sans aucun doute l’un des événements phares de cette année 2015 et surtout le plus important de cette fin d’année. Cette conférence internationale Paris Climat qui aura à se pencher sur les diverses problématiques du réchauffement climatique tentera d’apporter des résolutions et des accords par rapport au financement des politiques climatiques des gouvernements concernés en vue de maintenir le réchauffement climatique en dessous de 2°C. De ce fait, cette conférence qui demeure d’une importance vitale pour l’ensemble de la planète, en ce sens où il y aura toutes les entreprises, politiques et autres acteurs intervenant dans le réchauffement climatique, impose aussi à la ville d’accueil, Paris et la Province, des défis écologiques majeurs.

A lire également : La sécurité de votre bâtiment via des cloisons blindées

Des dizaines de milliers de participants induisant des défis majeurs

Cette rencontre internationale sur le climat présentera aussi un défi écologique à relever pour les organisateurs et précisément la région de Paris. En fait, recevoir des dizaines de milliers de personnes, les nourrir et les loger est une mission qui n’est pas négligeable surtout du point de vue écologique. En réalité, plus il y aura de personnes à cette rencontre et plus la pollution pourrait augmenter. À vrai dire avec 40000 personnes qui seront présentes quotidiennement du 30 novembre au 11 décembre la consommation énergétique augmentera et la production en gaz à effets de serre décuplera. D’ailleurs, l’on estime à 21000 tonnes d’équivalents CO2 le taux démission de gaz à effet de serre lors de la conférence. Contrôler cette surproduction sera un défi écologique non négligeable.

L’occupation des espaces

Contrôler quotidiennement des milliers de personnes venues à Paris pour une conférence et qui investiront sûrement les coins et recoins de la ville n’est pas une chose aisée. De ce fait, les espaces verts sont soumis à rudes épreuves en ce sens où leur occupation désordonnée pourrait causer de grands torts. C’est pourquoi le type d’entretien d’espace vert à Marseille sera une véritable opportunité. En effet, cela donnera la possibilité de gérer les 16 hectares qui sont chargés d’abriter toutes les installations de la ville éphémère inscrite dans le développement durable. En outre, l’ensemble de la vaisselle a été remplacé par des matériaux biodégradables pour éviter toute entrave à une quelconque pollution.

A lire en complément : L’organisation permet-elle de gagner du temps ?