IBM et Completel propulsent les PME dans le cloud

IBM et Completel propulsent les PME dans le cloud

IBM et Completel ont annoncé par communiqué de presse leur association qui vise à fournir les services cloud aux PME. Un accord très pertinent sur le papier avec un Completel spécialisé dans la fibre pour les entreprises et la société américaine IBM qui mise résolument dans le cloud made in France depuis plusieurs années.

cloud-Completel-IBM

A voir aussi : Le métier de chargé de recrutement

Le cloud computing a essuyé de sérieux coups en raison du scandale lié aux écoutes illégales de la NSA. L’affaire Snowden alimente régulièrement les journaux en révélations fracassantes et la participation plus ou moins active de nombreuses entreprises américaines constitue un coup dur pour la confiance envers le cloud. Les données sont-elles bien protégées ? Qui peut en avoir l’accès ? L’entreprise qui me permet d’exploiter cette technologie est-elle fiable ? Autant de questions qui se posent outre-Atlantique, mais qui ont des répercussions en Europe et en France.

Si dans l’Hexagone les inquiétudes n’ont pas atteint le degré de paranoïa enregistré depuis plusieurs mois aux Etats-Unis, les entreprises restent méfiantes au sujet de l’utilisation du cloud. Ces dernières ont généralement conscience des avantages procurés par l’informatique en nuage, mais hésitent à l’adopter. Cela est particulièrement vrai pour les PME qui jugent parfois que le cloud c’est bien, mais destiné aux grandes sociétés. Que nenni ! Cette technologie s’adresse à tout le monde et le partenariat IBM-Completel compte bien le démontrer.

A voir aussi : Le meilleur caviste à Marseille

IBM-Completel pour un partenariat gagnant-gagnant

Le directeur général de Completel, Paul Zenou résume bien le pourquoi d’un tel partenariat : « l’alliance entre notre réseau fibre optique et l’expertise d’IBM dans les solutions cloud garantira la performance et la sécurité des solutions offertes à nos clients ». Il est vrai qu’avec les habits de leader des services Internet par fibre optique pour les entreprises et le géant américain qui connaît la fibre comme sa poche, le deal peut être intéressant pour tout le monde, à commencer par les entreprises visées par cette démarche.

Pour le moment, difficile d’avoir un aperçu complet du panorama offert par ce partenariat dans la mesure où ses contours n’ont pas été encore révélés. En attendant, il est certain qu’IBM place ses pions sur l’échiquier du cloud français puisque l’annonce de cette association a été précédée deux jours plus tôt par l’annonce de la création d’un centre de données SoftLayer à Paris à compter du second semestre 2014. Le cloud va prendre des accents IBMiques et si cela peut amener les entreprises à utiliser cette technologie, on ne peut que s’en réjouir. Car derrière les aspects technologiques, c’est la compétitivité des entreprises françaises et donc l’emploi qui sont directement touchés.