Le moteur brushless: Idéal dans le milieu médical

Le moteur brushless: Idéal dans le milieu médical

moteur-brushlessLes moteurs brushless (qu’on appelle aussi « moteurs sans balais ») sont peu connus du grand public car ces moteurs ne sont pas très souvent mis en lumière dans les médias traditionnels. Pourtant, ces moteurs sont présents dans toute une série de produits qu’on utilise au quotidien. Focus sur ces éléments indispensables au bon fonctionnement de nombreux appareils électriques.

Le fonctionnement du moteur brushless

Comme son nom l’indique (brushless signifie sans balais en anglais), ces moteurs ne contiennent aucun collecteur tournant et pas plus de balais. A la place, le rotor est composé d’un ou de plusieurs aimants permanents alors que le stator se compose, lui, de plusieurs bobinages.

Lire également : Résoudre vos problèmes de plomberie

Pour fonctionner, les bobines du moteur sont alimentées de façon séquentielle et créent ainsi un champ magnétique tournant à la même fréquence que les tensions d’alimentation. Le ou les aimants cherchent à s’orienter dans le sens du champ qui, de son côté, devra toujours rester en avance sur la position du rotor pour créer un couple moteur.

Les moteurs brushless sont utilisés dans de nombreuses applications comme au sein des graveurs DVD ou des disques durs, des véhicules hybrides, des vélos à assistance électrique, dans le modélisme, dans la motorisation d’antennes paraboliques mais aussi dans le milieu médical.

A lire aussi : Se mettre au volant d’un véhicule : un domaine très délicat

Pourquoi tant d’utilité dans le milieu médical ?

Les moteurs brushless sont extrêmement intéressant pour les appareils du domaine médical car ils peuvent être conçus de manière à offrir un fonctionnement ultra silencieux, à engendrer une très faible inertie, à diminuer au maximum les vibrations du moteur, à fonctionner sur batterie ou encore à assurer des rendements extrêmement élevés. C’est pour ces différentes raisons que les moteurs brushless sont utilisés en cas d’apnée du sommeil ou pour l’utilisation de respirateurs de soins intensifs (car ils assurent des rendements élevés tout en limitant leur échauffement).

On les retrouve également très souvent dans le milieu dentaire (dentistes et prothésistes dentaires) ainsi qu’en podologie.