Retour au travail après la maternité

Retour au travail après la maternité

Mission impossible ?…non mais pas par magie non plus !

Pour les femmes, maternité rime souvent avec culpabilité.

Si l’on va travailler, on se sent coupable envers les enfants, si l’on ne travaille pas, on se sent coupable en vers la société : cruel dilemme ! Surtout après avoir organisé sa baby shower et avoir bien fêté ça.

A ce dilemme s’ajoutent des défis de taille, puisque pour effectuer un retour aux études ou au travail, il faudra réorganiser la vie familiale, négocier avec les enfants qui risquent de mal réagir a la soudaine baisse de disponibilité de la mère, prévoir un plan A, B, C pour l’organisation de la garde des enfants, jongler avec les doubles tâches et composer avec les multiples tracas quotidiens.

De plus, on remarque que les mères qui décident de réintégrer la vie active, après une absence plus ou moins prolongée, ne savent pas par où commencer, connaissent peu ou mal le marché actuel du travail, ne savent pas toujours où aller chercher l’information et ont souvent perdu confiance en leur potentiel d’employabilité.

À cela s’ajoute la peur de se tromper. Un mauvais choix, une décision trop hâtive peut mener à l’échec et accentuer le sentiment de dévalorisation.

Le cas des femmes monoparentales est particulier, car ces mères ne disposent, la plupart du temps, que de peu de ressources financières et sont souvent isolées.

Pas surprenant lorsque l’on sait que 27 000 familles de l’île de Montréal recevant l’aide de dernier recours sont monoparentales et que 85% de celles-ci ont une femme a leur tête.

Être mère et retourner au travail ou aux études n’est donc pas facile et demande beaucoup de préparation, mais la mission n’est pas impossible !

D’autant plus que plusieurs organismes sont là pour aider les mères dans leurs démarches.

Ces organismes offrent des services professionnels d’orientation et de recherche d’emploi tout en mettant l’accent sur l’approche conciliation travail/famille.

En profitant de ces services, les femmes mettent les chances de leur côté, car il est important de bien se préparer, de bien se connaître et de bien s’informer sur le marché de l’emploi avant de se lancer dans cette aventure.

Acquérir les bons outils, obtenir les bonnes informations et s’assurer d’un bon soutien sont souvent les clés d’une transition réussie !

Par ailleurs, une fois les défis relevés et la vie réorganiser, le retour au travail des mères peut s’avérer très bénéfique et apporter son lot de changements positifs, autant pour la mère que pour les enfants.

Par exemple, l’enfant verra d’avantage sa mère comme une personne a part entière, autonome, confiante et active et non plus seulement comme une personne à son service.

La mère, quant à elle, pourra s’évader de la vie familiale parfois trop intense et rencontrer d’autres gens.

Une valeur positive sera aussi attribuée au travail, ce qui souvent motive les enfants dans leur travail scolaire.

Bien sûr, toute transition, telle que le retour sur le marché du travail, demande de la préparation et des ajustements au fil du temps.

Ainsi par exemple, si le retour au travail s’organise au plus pressé, il y a de fortes chances que les enfants ne suivent pas le rythme et s’en sentent lésés, d’où l’importance de se donner du temps et des moyens d’atteindre ses objectifs.