Raya, le site de rencontres des people

Raya, le site de rencontres des people

Ce n’est pas parce que l’on est célèbre et riche que l’on a une vie amoureuse épanouie. C’est même souvent le contraire. Heureusement, il existe désormais un site de rencontres dédié uniquement aux people.

Un seul critère : être célèbre

Les personnalités connues n’ont pas toujours une vie amoureuse épanouie. Certains sont célibataires depuis longtemps et ne trouvent pas l’âme sœur. La preuve en est avec l’inscription sur Match de la chanteuse Mariah Carey qui est en quête de l’homme idéal.

A lire aussi : Un cambriolage toutes les 90 secondes en France

Alors, comme il existe des sites thématisés, par exemple sur la Réunion comme Piouk ou sur la Suisse comme SuisseCelibataire, il existe désormais un site réservé aux stars, Raya.

Si certaines ou certaines se voient déjà en train de télécharger l’application pour s’y inscrire pour draguer des célébrités, sachez que cela n’arrivera jamais. A moins bien évidemment que vous soyez une personne connue. En effet, pour connecter sur ce site, il faut montrer patte blanche. En l’occurrence, il suffit de répondre à un seul et unique critère pour être accepter, être une célébrité.

A lire en complément : Rencontre-Musulman.com : un site de rencontre arabe plutôt efficace !

Kelly Osbourne

D’ailleurs, c’est un algorithme développé spécialement à cet effet qui se charge de vérifier que vous êtes suffisamment connu pour que vous puissiez y être accepté. A n’en pas douter, certains personnes risquent d’être déçues si elles pensaient être des stars et qu’elles se voient finalement refuser l’entrée.

Toujours est-il que selon le journaliste du New York Magazine, il y aurait déjà du beau monde sur ce site puisqu’il cite des noms comme Patrick Schwarzenegger ou Moby. Feraient également partie de ce cercle très sélect de nombreux mannequins.

Bien évidemment, le site a promis de veiller à ce que la plus grande confidentialité soit respectée. Ainsi, non seulement il est très compliqué d’en faire partie, mais en plus, si jamais un membre s’amusait à divulguer la moindre information privée, il se verrait mettre à la porte comme un malpropre.

Source de l’image : Wikipédia