15 Février : journée mondiale du cancer de l’enfant

15 Février : journée mondiale du cancer de l’enfant

cancer de l'enfant

Aujourd’hui, les cancers constituent la deuxième cause de mortalité en France. Soutien, prévention, recherches, loi pour le droit à l’oubli, soutien des familles…, la journée du 15 février est consacrée aux cancers pédiatriques. Elle permet surtout d’informer et de sensibiliser l’opinion sur la réalité des cancers pédiatriques. Des dons sont aussi récoltés pour aider la recherche scientifique dédiée à l’enfant.

Une journée pour encourager les avancées

Outre le fait de sensibiliser et de faire des dons, la journée du 15 février est surtout consacrée à encourager les avancées réalisées dans la guérison des différents cas de cancers. En effet, le travail admirable des médecins, des chercheurs et des associations a surtout permis de faire passer le taux de guérison de 30% à 80% et ceci durant la période 1970 et 2010. Il faut dire que ce sont des évolutions médicales non négligeables qui raniment surtout l’espoir des familles. En ce sens, plusieurs associations se sont regroupées afin d’alerter le gouvernement sur l’augmentation du cout social des différents cancers affectant les enfants. Ces hausses pénalisent largement les familles d’enfants malades qui profitent toujours de cette journée pour faire entendre leur voix.

Une journée pour mettre fin aux inégalités

Aujourd’hui, les cancers chez l’enfant sont synonymes d’isolement et surtout de rupture du lien social et scolaire selon le docteur Delphine CHANAVAZ. Dans le plan cancer 2014-2019, il existe des solutions concrètes qui permettent de mettre fin à cette discrimination. Ce plan prend aussi en compte les anciennes personnes atteintes de cancer qui souffrent le plus souvent de discriminations et d’inégalités, notamment le refus d’assurance, les surprimes, etc. L’objectif de cette lutte, au niveau des enfants, c’est de leur accorder le droit à l’oubli et surtout de ne pas avoir à mentionner cette maladie dans les déclarations d’assurance. Ceci évitera à l’enfant et à sa famille une double peine.

Une lutte qui dépasse les frontières

L’objectif de la plupart des associations visant à sensibiliser sur les cancers, c’est d’internationaliser la journée du 15 février. De plus, ces associations collaborent avec des laboratoires de recherche dédiés aux cancers et surtout avec les industriels impliqués. Cependant, il faut dire que la bataille est loin d’être gagnée, car les progrès à venir seront plus difficiles à réaliser. Pour le moment, les efforts se limitent à l’amélioration de la qualité de vie des enfants et de leurs familles pendant la période des traitements.